[Analyse] Laugther In Waikiki

Bonjour à tous et à toutes, ça fait bien longtemps qu’il n’y a pas eu de review de drama sur ce blog, alors en voici une.
Jusque-là c’était Léa qui les faisait mais aujourd’hui je tente le coup, j’espère que cela vous plaira ! 

Le drama dont je vais vous parler est Laughter in Waikiki saison 1 (je n’ai pas encore vu la saison 2), diffusé entre février et avril 2018, il a donc un peu plus d’un an, sur JTBC.
Il est aussi disponible sur Netflix !

 

Généralité

Avant de décortiquer la série en question, je pense qu’il est important de donner un petit résumé du drama et de présenter son genre ainsi que le casting qui l’entoure. 

Laughter in Waikiki est un drama comique (et romantique) écrit par Kim Giho, réalisé par Lee Changmin et produit par Park Junseo.
Au casting on retrouve six acteurs et actrices principaux, Lee Yikyung (Lee Junki), Kim Jeonghyun (Kang Donggu), Son Seungwon (Bong Dusik), Go Wonhee (Kang Seojin), Jeong Inseon (Han Yoona) et Lee Juwoo (Min Sua) et le bébé joué par Han Yeoreum.

waikiki-six-again
De G à D : Lee Juwoo, Son Seungwon, Kim Jeonghyun, Jeong Inseon, Go Wonhee, Lee Yikyung)

Le drama met en scène trois jeunes hommes, dont le rêve est d’être acteur, producteur et scénariste, qui s’occupent en parallèle d’une guesthouse qui est plutôt en faillite. La découverte d’un bébé, puis de sa mère célibataire va changer leur quotidien. 

Un drama comique, trop comique ?

Le genre de cette série est le comique, en effet chaque épisode réserve son lot de situations toutes plus déjantées les unes que les autres.
En effet, dès le début de l’épisode un, une coupure d’eau survient alors que l’un des protagonistes est sous la douche.
Dans l’épisode suivant, Lee Junki se voit contraint de garder son maquillage inspiré de Wolverine (imaginez les poils sur le visage…) qui perd son portefeuille et ne peut donc pas prouver son identité lorsqu’il veut récupérer son bien au commissariat…
De même, l’héroïne est plus que maladroite ce qui ajoute une touche de comique.

Niveau cadrage, les gros plans sur les expressions du visage des acteurs permettent aux spectateurs de s’imprégner du ressenti des personnages dans leurs situations ubuesques. 

La transformation de Lee Yikyung

Cependant trop de comique tuerait-il le drama ?
Certaines situations ne sont-elles pas trop exagérées et rendent le drama lourd ? Pour les personnes qui ne sont pas adeptes de l’humour “potache” cela peut les freiner dans l’appréciation de cette série.
Deux exemples me viennent en tête. Le premier est celui de la femme à barbe. Il en existe sur terre, c’est un fait, mais des barbes qui poussent aussi vite que dans le drama, c’est impossible.
Le second est l’enchaînement des événements cocasses. Dans l’épisode trois, on en a un sacré.
Lee Junki (tous les personnages ont leurs mésaventures mais il faut avouer qu’il les accumule) doit se faire épiler intégralement pour un rôle de figurant. La personne qui s’occupe de lui retirer ses poils n’est qu’autre que la sœur de sa petite amie actuelle.
La génance est palpable lorsqu’ils se retrouvent tous au restaurant.
Ce n’est pas fini, car en rentrant de ce fiasco, Lee Junki se chamaille avec Kang Seojin et il en résulte une casserole remplie de ramens bouillants qui lui tombe sur l’entrejambe.
Peut-on faire pire comme situation ? Et bien oui, car la docteure qui va soigner ce malheureux est… La mère de la petit-amie.
Ce genre d’accumulation est assez récurent dans ce drama. Ce n’est généralement pas un mais deux ou trois soucis tournés de façons absurdes qui vont arriver à un personnage dans un seul épisode. 

A vous de juger si vous aimez ou non ce genre de situations irréelles !

Une part de vérité ! 

Ce drama, même s’il est comique possède toutefois une part de réalité. Parfois, il met en scène des situations qui sont encore mal vues dans la société coréenne. Le côté comique peut ainsi permettre de faire accepter progressivement ces réalités.

 

La vie des trois jeunes hommes n’est pas facile. Aucun d’entre eux n’arrivent réellement à se faire une place dans leur domaine respectif. Etre un scénariste, un producteur ou un acteur reconnu et connu n’est pas chose aisée.
Pour survivre certains scénaristes mais aussi acteurs ou idoles ont un petit boulot à côté.
Dans la série, c’est le cas de Kang Donggu qui fait des photos pour des événements ou Bong Dusik qui travaille dans une supérette mais dans la vraie vie on peut citer SeunghA de Sunny Hill qui travaillait dans un café même après ces débuts.

Son seungwon
Le personnage de Dusik à son petit boulot


Pour ce qui est d’être acteur, très peu d’entre eux débutent en ayant de super rôles et certains seront cantonnés toute leur vie à des seconds rôles ou des premiers rôles dans des productions à petit budget. C’est aussi peut-être pour ça que Lee Yikyung est aussi bon dans son rôle de Junki, car lui-même galère à se faire un nom dans le milieu de l’acting et cela même s’il a un père ayant une bonne situation. 

Autre fait véridique mais cette fois qui fait du bien, c’est celui qu’être une mère célibataire n’est pas une tare.
Même si Yoona est une mère célibataire maladroite, naïve et dans une situation financière peu confortable, ça n’en reste pas moins une femme qui peut croire en elle, qui peut avoir un travail, qui a le droit d’être de nouveau aimée et d’être acceptée avec son enfant. 

Waikiki
Yoona, Kang Donggu et Soul 

Dans un système où il est encore mal vu d’être une femme qui travaille avec des enfants (surtout en bas âge), ce drama montre que c’est possible.
De même, la situation de l’héroïne m’a légèrement fait penser à l’actrice Park Hwanhee qui, à peine âgée de 20 ans, a eu un enfant avec Bill Stax (anciennement Vasco), a divorcé peu de temps après et qui a réussi à reprendre sa carrière. 

Ce drama, même s’il reste léger et sans prise de tête n’est finalement pas simpliste qu’il en a l’air. Il peut aider les personnes à ne pas se décourager et à persévérer

Avis perso : J’ai commencé ce drama pour Lee Yikyung parce que j’aime vraiment beaucoup son jeu d’acteur et je crois en son potentiel et ce drama n’a fait que renforcer mon idée sur lui.Sa façon de jouer aide vraiment son personnage nous faire vivre les situations folles avec lui.
J’adore aussi le jeu du bébé. Cette petite à des expressions vraiment trop mignonnes et ça rend le drama encore plus agréable.

Aussi je tiens à souligner que d’habitude je ne suis pas du tout une fan des dramas comiques, surtout quand il y a des situations qui semblent irréalistes mais ce drama a réussi à me faire mourir de rire plusieurs fois.
Les situations étaient toujours encore plus rocambolesques que ce que je pouvais imaginer.
Pour tous ceux qui veulent un drama sans prise de tête, je vous le conseille totalement !


Et vous qu’en avez-vous pensé de ce drama si vous l’avez vu ?
Dans le cas contraire, est-il sur votre liste des séries à visionner ?

Céline

Sources : Laughter In WaikikiSeunghaSociété coréennePark Hwanhee

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :