Halloween : quelques films et dramas coréens pour frissonner derrière son écran !

Spooky Scary Skeletons N’entrons-nous pas dans le mois parfait pour les amateurs de macabre et autres sorcelleries du genre ? Après le thème des chansons d’Halloween de l’année dernière, nous vous proposons cette année une sélection d’œuvres audiovisuelles sud-coréennes à visionner pour vous faire frissonner l’échine et hanter vos cauchemars !


  • Dernier Train pour Busan (2016)

Une suite pour Train to Busan en préparation

Type : Long métrage
Réalisateur : Yeon Sang Ho
Scénaristes : Park Joo Suk, Yeon Sang Ho
Casting : Gong Yoo, Jung Yu Mi, Ma Dong Seok, Kim Su An…
Genres : Action, Horreur, Thriller
Durée : 1h58
Résumé : Lorsqu’un virus zombie se répand en Corée du Sud, une lutte pour la survie se déroule dans le train séoulite en direction de Busan, dernier espoir pour la survie humaine. Au cœur de cette journée apocalyptique, se trouve Sok Woo, un père désireux de passer plus de temps avec sa petite fille, Su An.

Ce film ayant été un succès commercial et critique, je m’adresserai ici aux quelques personnes qui hésiteraient encore à le voir. Pour être tout à fait honnête avec vous, je déteste les films d’horreur mais Dernier Train pour Busan se base beaucoup plus sur la lutte frénétique pour s’en sortir que sur les gimmicks d’horreur pure. Pourquoi je vous recommande ce film ? Car il est imprégné de ce que signifie une invasion zombie : tout est perdu, il n’y a aucune solution et c’est un cauchemar éternel. Et c’est quelque chose qui, personnellement, m’angoisse au plus point (oui, je suis terrifiée à l’idée qu’un jour les zombies débarquent réellement).

Mais avec cette ambiance de fin du monde inévitable, les relations qui se tissent entre les personnes sont vraiment très fortes et on s’y attache fortement (et c’est une fille ayant un cœur de pierre qui vous le confirme). Le couple joué par Ma Dong Seok et Jung Yu Mi est d’une justesse et d’une tendresse extrêmes.

train to busan korea GIF

Vraiment, Dernier Train pour Busan est un excellent film de zombie qui, s’il ne réinvente pas non plus le genre, propose de très bonnes nouvelles idées. Donc je vous le conseille fortement, même aux personnes qui, comme moi, ont une très faible résistance à tout ce qui touche à l’horreur.

(Petite anecdote : les trains Korean Train Express (KTX), dont un des modèles est utilisé dans le film, ont été partiellement construits par une société française, ce qui fait que les intérieurs ressemblent beaucoup à nos TGVs français. Alors je vous avoue que quand j’ai pris le train après avoir vu ce film, j’étais pas très rassurée).


  • White Christmas (2011)

White Christmas (TV series).jpg

Type : Drama
Réalisateur : Kim Yong Su
Producteur : Kang Byeong Taek
Casting : Kim Sang Kyung, Esom, Kim Woo Bin, Hong Jong Hyun, Gwak Jeong Wuk, Lee Soo Hyuk, Sung Jun, Jeong Seok Won, Kim Young Kwang, Baek Seong Hyeon
Genres : Mystère, Thriller
Épisodes : 8 épisodes de 66 min
Résumé : Pendant les vacances d’hiver de leur lycée situé dans les montagnes, sept étudiants ainsi que leur professeur décident d’y passer Noël, suite à des lettres de menace que les étudiants ont reçu. Mais ils se retrouvent isolés du reste du monde lorsqu’une tempête de neige se lève. Suite à un accident de voiture, un psychologue se retrouve hébergé au lycée et observe ses occupants.

Après un film connu, je vous propose un drama plus méconnu. D’ailleurs, je vous avais fait part d’une analyse plus détaillée de ce drama ; je vous y renvoie si vous vous voulez en savoir plus mais je vous préviens, je spoile beaucoup. Mais pas de cela ici, je veux juste vous donner envie de voir ce drama !

White Christmas est un objet assez étonnant à voir mais extrêmement riche quand on a le courage d’aller jusqu’au bout. Une fois de plus, le caractère « horrifique » se retrouvera plus dans l’ambiance installée dans ce vaste huit-clos plutôt que par des actes barbares purs. Déjà, le drama s’inscrit dans la série « Drama Special Series » de la chaîne KBS2. Il s’agit de présenter des dramas courts d’un ou plusieurs épisodes pour combler un trou dans la grille de diffusion à la suite de la fin d’un diffusion d’un drama plus populaire et plus long.

Donc, vu que White Christmas est court (8 épisodes), le rythme ne retombe jamais et tient toujours le spectateur à sa merci. Les retournements de situations sont également très bien faits et imprévus, mais jamais gratuits et amenant toujours une réflexion à naître chez le spectateur. En effet, avec ce drama, vous serez un peu maltraité psychologiquement, vous amenant à vous poser des questions sur le propre de l’être humain et sur sa folie potentielle. Alors vraiment, je ne peux que vous conseiller White Christmas, si vous voulez changer de l’hémoglobine omniprésente et des boyaux à l’air traditionnels !


  • Alice : Boy from Wonderland (2015)

alice_boy_from_wonderland_2285.jpg

Type : Long métrage
Réalisateur : Heo Eun Hee
Scénariste : Heo Eun Hee
Casting : Jung So Min, Hong Jong Hyun, Jung Yeon Joo
Genres : Horreur, Mystère, Romance
Durée : 1h55
Résumé : Hye Jung est une jeune femme sujette à de terribles cauchemars. Ceux-ci empirent et sa tante qui l’a élevée fait appel à une shaman pour l’aider. Sur ses conseils, Hye Jung va alors aller faire un séjour dans une villa au milieu d’une forêt, Wonderland, tenue par le jeune homme Hwan et la jeune femme Su Ryeon, où elle doit retrouver ce qu’elle a perdu.

Avant de regarder ce film, je n’avais aucune idée de quelle était l’histoire, je n’avais pas lu le synopsis ou les commentaires. Je vous conseille d’ailleurs de ne pas chercher plus de détails que ça, vous risqueriez de vous faire spoiler. En effet, il est très difficile de commenter ce film sans spoiler. Essayons de le faire ici.

Chaque parole que vous entendrez dans ce film, ainsi que chaque image, est importante pour l’histoire et vous donnent des indices sur ce qui se passe réellement. Alors, soyez attentifs et regardez le en une fois sans faire de pause.

j3HAN9j9dFMA2gK768WEnZdJ8qk.jpg

La trame de l’histoire est déjà surprenante. On commence sur un film d’horreur, avec les cauchemars de Hye Jung et l’emprise qu’ils ont sur elle. Puis on entre dans une phase où l’on se demande si ce n’est pas en réalité un film romantique. Puis on revient sur l’horreur, puis sur la romance, on s’y perd. Mais une chose reste du début à la fin : le mystère. On ne sait pas ce qui se passe, on ne sait pas qui sont les personnages, ou ce qu’ils représentent, et on ne sait pas séparer les rêves de la réalité. Et jusqu’à la fin, jusque même dans le générique, on découvre encore des choses. Ce qui rend intéressant ce film, c’est qu’il est difficile d’y mettre un genre. Et à cause de ce mystère complet, on a besoin de le revoir pour comprendre ce qu’on a manqué la première fois.

Et enfin, après l’avoir fini, on se pose plein de questions sur ce qu’est l’amour, si on peut juger de qui peut mourir ou non et pourquoi, sur les relations entre les gens, qu’elles soient amoureuses ou familiales et les traumatismes qui guident notre vie.

Je vous donne un conseil pour le regarder : la symbolique des chaussettes dans le film, qui y sera expliquée, vous donne en réalité les clefs pour aborder l’oeuvre : tout n’est qu’une question de point de vue, sortez de ce que vous connaissez et ouvrez les yeux.


  • Hwayugi (A Korean Odyssey) (2017)

Hwayugi7.jpg

Type : Drama
Réalisateurs : Park Hong Yun, Kim Jung Hyun, Kim Byung Soo
Producteur : Lee Jin Suk
Scénaristes : Hong Jung Eun, Hong Mi Ran (The Hong Sisters)
Casting : Lee Seung Gi, Oh Yeon Seo, Cha Seung Won, Lee Hong Gi, Jang Gwang…
Genres : Fantastique, Horreur, Romance
Épisodes : 20 épisodes de 70 min
D’après le roman chinois Journey to the West de Wu Cheng’en.
Résumé :  Jin Seon Mi a le pouvoir de voir et exorciser les démons. Jeune, elle libère Son Oh Gong, un démon, de sa prison en échange de sa protection à chaque fois qu’elle prononcera son nom. Mais Son Oh Gong la piège et lui retire le nom de sa mémoire après sa libération. Aujourd’hui PDG d’une agence immobilière, Jin Seon Mi va croiser le chemin de Son Oh Gong, qui n’aura qu’un objectif : la dévorer toute crue…

Bien qu’on y parle de démons, ce drama ne vous glacera pas le sang. Nous sommes plus dans le genre épique, avec des histoires de dieux et de destin. Donc pour ceux qui seraient des plus peureux, comme moi, vous pouvez quand même le regarder (mais peut-être pas seul en pleine nuit pour les premiers épisodes).

Il fait partie de mes dramas préférés et pour plusieurs raisons. Premièrement, il vous fera passer par beaucoup d’émotions différentes, mais surtout il vous fera rire. Tous les personnages ont un humour qui leur est bien particulier et leurs caractères se complètent parfaitement. Vous y trouverez de nombreux personnages secondaires, mais ils apportent tous quelque chose d’intéressant à l’histoire. Et vous vous attacherez à chacun d’entre eux.

L’histoire en elle-même est aussi très prenante. Certains vont y trouver beaucoup de références à d’autres histoires, et non ce n’est pas de la copie : tout simplement, cette histoire prend ses racines dans un conte asiatique connu, qui a été repris et interprété de nombreuses fois : en films, en séries, en jeux vidéo, au théâtre, etc. Par exemple, Sangoku dans Dragon Ball n’est autre que Son Oh Gong, le dieu singe. Et si cette histoire en a inspiré tant d’autres, c’est bien grâce à la richesse de son scénario, qui a très bien été mis en oeuvre avec ce drama.

original.gif

Enfin, les acteurs ont réussi à s’approprier leurs personnages à la perfection. C’est le premier drama de Lee Seung Gi à la sortie de l’armée et on n’oublie tout ce qu’il a pu jouer avant, en le voyant immergé dans son rôle. Un fort travail a été fait sur le casting et cela se ressent avec des personnalités qui fonctionnent très bien avec ces acteurs en particulier.

Enfin, commencez quelques épisodes lors d’une soirée Halloween, et très vite vous deviendrez accro à cette bande de démons. Ils nous montrent les défauts d’une société qui vit sur le court-terme, tout en gardant une certaine légèreté.


  • Vampire Prosecutor (2011 et 2012)

vampire-prosecutor

Type : Drama
Réalisateurs : Kim Byeong Su (saison 1), Yu Seon Dong (saison 2)
Scénaristes : Han Jeong Hun (saison 1 et 2), Yang Ji Ah (saison 1)
Casting : Yeon Jeong Hun, Lee Young Ah, Lee Won Jong, Kim Yu Jeong
Genres : Fantastique, Mystère, Policier
Episodes : 11 épisodes de 65 minutes (saison 1) et 12 épisodes de 58 minutes (saison 2)
Résumé : Min Tae Yeon est un procureur spécialisé dans les crime et c’est également un vampire doté d’une capacité spéciale : il peut retracer le chemin des gouttes de sang des victimes et lorsqu’il le boit, peut voir la dernière scène vécue par le défunt. Il est aidé dans ses enquêtes par un ami enquêteur, une toute nouvelle procureure au caractère bien trempé et un stagiaire tout joyeux.

Vous aimez les enquêtes policières et les vampires ? Si oui, ce drama est fait pour vous. Chaque épisode est centré sur un meurtre que l’unité spéciale d’investigation doit résoudre. Les scènes de crimes sont souvent sanglantes, car le sang est un élément important pour la résolution des cas et donc les personnes sensibles pourraient avoir un peu de mal à regarder certains passages. En dehors de ça, l’univers n’est pas très sombre.

Et le côté vampire dans tout ça ? Min Tae Yeon est donc un vampire mais un gentil vampire. Sa transformation en créature surnaturelle lui a apporté un don qui est un atout pour l’unité spéciale, même si seul l’ami enquêteur est au courant du pouvoir de Min Tae Yeon.

VP

Un drama entier sur des enquêtes serait vite ennuyant s’il n’y avait pas un fil conducteur. Celui-ci mène parfois à des scènes un peu sombres mais rien de bien méchant. Personnellement, je suis une véritable poule mouillée envers tout ce qui touche à l’horreur et je peux regarder ce drama. C’est ce fil conducteur qui le rend addictif, les crimes n’étant juste là que pour aider le personnage principal dans sa quête personnelle.

Concernant les personnages, on s’attache facilement au procureur et on a envie qu’il avance dans sa propre enquête. Sa collègue peut parfois être agaçante mais c’est supportable. Un des personnages que j’ai le plus aimé est Dong Man, le stagiaire, car il apporte de la fraîcheur avec sa naïveté et son enthousiasme.

Par contre, si vous accrochez à ce drama, vous allez vouloir absolument une saison 3 et malheureusement elle n’existe pas.
Il y a bien un spin-off qui a été tourné et qui s’intitule Vampire Detective, mais ce n’est ni les mêmes acteurs, ni une véritable suite ou réponse aux questions qu’on se posait. Ils parlent parfois de Vampire Prosecutor mais c’est tout.


  •  Blood (2015)

Blood Titre

Type : Drama
Réalisateurs : Ki Min Soo et Lee Jae Hoon
Scénaristes : Park Jae Bum
Casting : Ahn Jae Hyun, Goo Hye Sun et Ji Jin Hui
Genres : Romance, Mystère, Humour
Episodes : 20 épisodes de 60 minutes
Résumé : C’est l’histoire de Park Ji Sang, issu d’une famille de vampires. Infecté dès la naissance par un virus, il grandit en héritant des capacités surnaturelles et d’un désir de sang. En grandissant, il éprouve le besoin de devenir humain et de les aider en devant chirurgien. Ji Sang, employé dans un hôpital et Ri Ta, nièce du directeur de l’établissement s’allient afin de faire face au nouveau chef de service Lee Jae Wuk, qui semble vouloir régir l’ensemble de l’hôpital et mener des actions douteuses…

On reste dans les dramas avec des vampires avec ce drama qui oscille entre romance, mystère et humour. Autant dire qu’on ne retrouve pas toujours un registre aussi riche au sein d’autres dramas.

De la romance : il existe une véritable alchimie entre les acteurs principaux que l’on observe dès les premiers épisodes. Ils sont sur la même longueur d’ondes et c’est assez fascinant (non non je ne suis pas du tout envieuse…). Ils sont très attachants et nous permettent de nous intéresser à l’histoire rapidement, ne serait-ce que pour savoir comment va évoluer leur relation.

De l’humour : Eh oui, Blood est un drama assez amusant. Particulièrement par la présence de Ju Hyeon Wu qui dynamise le drama avec sa tête toute mignonne et ses répliques adressées à Ji Sang qui sont toujours amusantes par le caractère taquin du personnage.

Un peu d’action et de mystère : Là je vous entends déjà au loin : « A part les vampires, c’est quoi le rapport avec Halloween ?! ». Eh bien, l’ambiance chers amis. Elle nous projette dans un univers froid, sombre et mystérieux avec des relents de sang et de combats où s’entremêlent erreurs passées et volonté de réparation du présent. De plus, on apprécie un petit passage par les pays d’Europe de l’Est dès les premières secondes de visionnage pour rappeler le berceau de naissance des vampires.

L’action et les combats de Ji Sang se mêlent aisément à l’ambiance du drama montrant différentes facettes du personnage principal.

Blood

Un combat éthique digne liée à la médecine et à la recherche : Au-delà de la nature de divertissement que présente le drama, on observe aussi une bataille éthique sur les champs de la médecine et à savoir : comment sauver le plus de monde possible ? Comment sauver l’humanité des maladies ? Comment réagir face à l’avancée de la médecine ? Quelles sont les effets secondaires de traitement ? Tous les traitements sont-ils bons à prendre ?

Une bataille éthique qui oppose vivement le personnage principal Ji Sang et Ri Ta d’un côté contre Lee Jae Wuk, chirurgien et chef de service. Ainsi, le drama invite le spectateur à avoir un questionnement sur la recherche médicale et où jusqu’où peut aller la médecine pour le « bien » d’un patient.

Blood 2

Ce que j’ai aimé : Ce drama s’articule correctement. On s’ennuie peu, on rit, on a peur pour les personnages et on réfléchit à l’énigme de l’histoire. Ainsi, le scénario est intéressant et permet l’expression des sentiments des « méchants ». Le spectateur arrive à les comprendre et percevoir pourquoi ils ont fait les choix qui les déterminent aujourd’hui.
Bien sûr, ce drama n’est pas parfait car il prend quelques raccourcis que je ne peux pas vous notifier au risque de vous révéler des choses importantes.

Ainsi, si vous voulez un Halloween « soft », c’est-à-dire ambiance mystérieuse sans trop de frayeurs parsemées de pointes de romance et d’humour alors Blood est fait pour vous !

Note en plus : Lors du tournage du drama, Ahn Jae Hyun et Goo Hye Sun ont développé une véritable alchimie visible devant et en dehors des caméras. Ils marient douze mois plus tard et ont fêté en mai 2018 leurs deux ans de mariage.


  • The Guest (2018)

The guest titre

Type : Drama
Réalisateurs : Kim Hong Sun
Scénaristes : Kwon So Ra, Seo Jae Won
Casting : Kim Jae Wook, Kim Dong Wook, Jung Eun Chae
Genres : Fantastique, Mystère, Policier
Episodes : 16 épisodes de 60 minutes
Résumé : Yun Hwa Pyeong est un médium né dans une famille chamanique et son travail consiste à chasser les mauvais esprits qui possèdent certaines personnes. Choi Yun est un prêtre catholique, reconnu pour ses capacités d’exorciste mais c’est une personne froide et cynique qui déprécie les relations avec autrui. Enfin, Gang Gil Yeong est détective. N’ayant jamais cru en l’existence des mauvais esprits ou des démons, elle mène de nombreuses enquêtes. Cependant, peu de temps après sa rencontre avec Choi Yun et Hwa Pyeong, ses opinions sur le sujet changent brutalement. Ensemble, ils vont former une équipe afin de résoudre des affaires plus mystérieuses les unes que les autres.

Vous voulez une bonne soirée d’Halloween où l’horreur et l’épouvante sont au rendez-vous ? Alors ce drama thriller parfaitement suffoquant saura vous ravir ! S’associant aux légendes mythiques asiatiques, le drama dépeint le portrait d’une réalité où évolue des esprits malveillants hantant l’humanité.
Ainsi, on peut dire que OCN montre une nouvelle fois comment défier la tradition du K-Drama en plongeant le spectateur dans un univers froid où règnent mystères, chaos et exorcismes. Les épisodes sont aussi intrigants qu’effrayants. A chaque minute, le spectateur ne s’ennuie pas et n’arrive pas prédire ce qui va arriver (Eh oui, je suis d’accord c’est assez rare mais ici c’est le cas).

De plus, il est appréciable de voir que le drama se déroule à l’époque actuelle et réussit à allier deux univers diamétralement opposés que sont les mondes de la justice moderne, avec le catholicisme et sa forme de jugement rendue par une entité supérieure. Les personnages ont des personnalités complexes que l’on voit évoluer au cours du temps. L’intrigue est époustouflante ainsi que des effets visuels permettant de nous verrouiller derrière notre écran en nous tenant en haleine.

The guest

Enfin, je peux affirmer que les fans de surnaturel ne seront pas déçus devant la richesse des effets spéciaux, de l’intrigue et des références à la culture asiatique et catholique qui sont très présents. Les images et l’ambiance restent effrayantes et glaciales mais demeurent supportables pour le spectateur ce qui est appréciable.

Ainsi, si vous souhaitez une soirée d’Halloween sympathique mêlée d’intrigues, d’esprits malveillants et d’exorcisme, The Guest est le drama qui vous faut !


Avec cette liste, nous espérons que vous trouverez votre bonheur pour une soirée d’Halloween blotti sur votre canapé dans ce froid hivernal. En tout cas, vous avez ici de l’horreur, de l’épouvante, du thriller, du mystère, mais aussi de la romance et du drame. A vous de choisir et bon visionnage !

Léa, Lola, Céline & Annaelle


Sources : Train for BusanWhite Christmas, Alice : Boy From Wonderland, HwayugiVampire Proseuctor 1Vampire Prosecutor 2,  The Guest.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :