Le thé et la Corée

Avec des siècles d’histoire, le thé a laissé une trace importante sur la Corée. Nous allons voir comment. Le thé et la Corée, une grande histoire d’amour. 

Qu’est ce que le thé ?

Tout d’abord, faisons le point sur ce qu’est le thé. La réponse est plus difficile que l’on ne le croit : cela varie en fonction des pays.

Dans la langue, le thé existe sous deux formes uniquement dans le monde : « te » et « cha ». En français par exemple, « thé » vient de « te« . En coréen, « thé » se dit « cha » (차). Lors de sa découverte en Chine, le mot originel était « tu » (荼) ce qui signifie « feuille/plante amère ». Vers l’an 760, le mot « cha » (茶) apparaît avec le livre Le Classique du Thé (Cha Jing), résultant d’une erreur d’écriture du caractère (vous remarquerez les écritures proches en chinois). Les langues chinoises étant nombreuses et complexes, et les accents très variés, elles évoluent beaucoup et rapidement. Il peut alors y avoir plusieurs étymologies possibles et des variantes de cette histoire, il est difficile de savoir précisément. Les deux prononciations ont pu évoluer avec le temps et les ethnies, « te » pouvant résultant alors de « tu », mais d’autres versions existent.

En général, le mot utilisé dans une langue pour le thé va indiquer si le thé a été introduit par voie maritime (alors dérivant de « te » comme en français) ou par voie terrestre (alors dérivant de « cha »). Cela est dû au mot utilisé dans la région de départ. C’est souvent la règle qu’on connait, mais attention cependant, il y a toujours exception à la règle : par exemple au Japon, cela dérive de « cha« , bien que le pays soit une île et que le thé a donc été introduit par la mer. Rien n’est jamais simple.

tea-map1.png
Carte de l’origine du mot thé

En France, ce qu’on appelle thé est la boisson provenant de l’infusion de feuilles de théier, venant de la plante Camellia sinensis contenant de la théine. Les autres boissons ne provenant pas de feuilles de théier sont appelées des infusions. Il serait important de retenir que tous les types de thé (thé vert, thé noir etc.) viennent de cette même et unique plante. La différence entre les thés se fait dans la préparation des feuilles.

En Corée, le thé n’est pas équivalent au thé en français. Le terme est plus large et les feuilles de théier ne donneront qu’un type de thé parmi d’autres, les infusions sont un autre type de thé par exemple. Nous y reviendrons plus loin.

L’histoire du thé en Corée

Savoir retracer les débuts du thé en Corée est une tâche bien difficile. La culture du thé à base de feuilles de théier daterait de la seconde moitié du 7ème siècle après JC, avec l’introduction du breuvage par des moines bouddhistes venus de Chine. Cependant, la légende raconte que le roi Suro (수로), fondateur de Geumgwan Gaya (금관가야), était un grand amateur de thé… et il a vécu au 1er siècle après JC. Cette incertitude provient sûrement de l’existence de plusieurs types de « thé » en Corée, et non uniquement du thé comme on le connait en France (ou dans bien d’autres pays).

Le thé à base de feuilles de théier serait donc arrivé en Corée avec le bouddhisme au 7ème siècle. Sa popularité croît au fil des siècles, la tradition de faire des offrandes de thé dans les rites funéraires bouddhistes apparaît pendant la dynastie Goryeo (고려, 918-1392), puis lors de rites ancestraux et d’occasions spéciales : le thé était alors consommé par tout type de classe sociale et non juste les élites.

En 1392, la dynastie Joseon (조선 1392-1897) prend le pouvoir et instaure une taxe sur le thé, ce qui en entraîne sa disparition quasi-totale sur le territoire. Il est réintroduit par le moine bouddhiste Cho-Ui Seonsa (초의), ou le « Saint du thé coréen » auprès de certaines familles aristocratiques.

Pendant l’occupation japonaise de 1910 à 1945, la pratique du thé est aussi opprimée. Le thé refait son apparition à partir de l’indépendance et en 1973, le Vénérable Hyo Dang publie La voie du thé coréenne, un traité moderne sur le thé, et crée aussi le Panyaro (반야로), un mode de vie et de préparation du thé.

Aujourd’hui, le thé en Corée, c’est quoi ?

En Corée, tout ce qui s’infuse est du thé. Il peut être bu chaud ou froid selon les types. On peut alors les classer en quatre grandes catégories : le thé à base de feuilles de théier, le thé médicinal (à base de racines), le thé à base de fruits et le thé à base de graines ou de céréales. Vous l’aurez deviné, celui qu’on appelle thé en France, ce n’est que le premier, à base de feuilles de théier.

2018-08-04-11-53-32
Bingsu au thé vert et boule de glace au thé vert

En Corée, le thé à base de feuilles de théier est principalement préparé en thé vert ou nokcha (녹차). Comme il a été dit plus haut, thé vert, thé noir, thé blanc, ou autres, ils viennent tous de la même plante, mais la préparation des feuilles n’est pas la même. Je vous invite à découvrir les différents types de thé ici. Pour le thé vert, les feuilles vont être soumises à une forte chaleur pour empêcher l’oxydation puis vont être roulées et séchés. Et en Corée, vous le trouverez sous beaucoup de formes : en thé chaud, en thé glacé, en glace, en gâteau, en nouilles, en produit de beauté, dans des plats variés, etc.

 

ssaghwacha
Ssanghwacha

Le thé médicinal est souvent fait à base de racines (avec parfois l’ajout de plantes). On y retrouve par exemple le thé au ginseng (insamcha,인삼차), qui serait bon pour soigner de nombreux maux allant de ceux d’estomac à la lutte contre le cancer. Mais mon thé médicinal préféré, c’est le ssanghwacha (쌍화차), un thé à partir de racines de pivoine et d’autres racines pouvant varier en fonction des symptômes. Il est souvent un peu amer et a un goût très particulier, mais il vaut le détour. En France, vous en trouverez dans quelques rares restaurants coréens ou épiceries [Vous en trouverez au restaurant Midam à Paris, que je conseille vivement].

 

2018-08-13-15-07-48
Yujacha froid (avec un gâteau au Earl Grey)

Le thé à base de fruits est simplement une infusion de fruits. Il sera aussi bon pour la santé, en fonction des fruits utilisés. Vous en trouverez aux prunes, au jujube, à l’omija et d’autres. Mon préféré est le yujacha (유자차), un thé à base de yuzu, ce citron de l’Asie de l’Est. Il se vend sous forme de confiture à base de yuzu et de miel ou de sucre que vous mettez à dissoudre dans l’eau chaude. Vous pouvez aussi le boire froid, c’est très bon et vous pouvez faire vous même cette confiture ! [J’ai essayé, je l’ai cramée, donc vous n’aurez pas de photo, mais essayez !]

 

boricha
Boricha

Enfin, il y a les thés aux céréales. Parmi ceux-ci, vous trouverez par exemple le boricha (보리차), un thé à base d’orge (non décortiqué, parfois grillé). Cela a un goût un peu particulier et vous pourrez vous en procurer dans toutes les épiceries coréennes sous forme de boissons froides en bouteille. C’est assez spécial quand on a pas l’habitude, mais agréable.

boricha-the-d-orge-500-ml
Boricha en boisson en épicerie

Vous l’aurez deviné, en Corée, quel que soit votre mal, vous trouverez un thé pour vous soigner. Personnellement, dès que je sens le froid arriver, je me mets à boire du yujacha. A chaque maux son thé, autant en boire en prévention donc !

Bonus : visiter la Corée par le thé

L’année dernière, je suis partie en Corée pendant un mois. Je n’avais pas particulièrement préparé le voyage, j’y suis allée en suivant des avis de connaissances par-ci par-là, en arrangeant mes périples au fur et à mesure. Dans mes aventures, le thé s’est retrouvé à quasiment toutes les étapes. Entre les cadeaux que m’ont fait mes amis coréens, entre les champs de thé qu’on ne s’attend pas à traverser, et les boissons offertes par mes hôtes ou dans les restaurants, les nombreux cafés auxquels on fait escale avec un thé vert glacé quand il fait trop chaud : le thé était omniprésent. Si vous allez en Corée, pensez à ouvrir les yeux, le thé est partout.

Il est facile de vous faire un itinéraire de voyage à partir du thé, à visiter les nombreuses plantations et lieux de cérémonie du thé traditionnels. Mais si vous êtes un peu moins amateurs, je vous conseille tout de même de visiter deux endroits en particulier.

20170715_130042.jpg
Plantations de thé de Boseong

Premièrement, visitez les plantations de thé de Boseong (보성). A environ une heure de bus au sud de Gwangju, passez d’abord par le musée du thé au parc culturel du thé coréen (한국차문화공원), où vous pourrez acheter plein de produits à base de thé vert (j’ai ramené dans ma valise des nouilles au thé vert, mais vous pourrez aussi acheter des produits de beauté par exemple), puis baladez-vous en montant sur les hauteurs des plantations pour avoir les meilleurs points de vue, avant de reprendre le bus en direction de la plage de Yulpo et de vous baigner dans les bains de thé vert au Yulpo Haesu Nokchatang (율포해수녹차탕). C’était une expérience unique pour moi et le brouillard sur les plantations n’a rien enlevé au charme mystérieux de ce lieu. Et pendant que vous y êtes, essayez un restaurant cuisinant à base de thé vert, vous en trouverez beaucoup dans la région.

20170719_145402.jpg
Plantations d’Osulloc

Enfin, si vous passez par l’île de Jeju, ne manquez pas la plantation Osulloc (오설록). Certes moins paisible que Boseong de part sa multitude de touristes, le paysage reste magnifique et agréable, comme toute l’île. Dégustez un thé vert glacé ou un glace et passez au musée du verre à côté avant de continuer votre chemin.


J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à nous dire en commentaire si vous voulez plus d’informations (un article sur la cérémonie du thé ?) et partagez-nous vos thés coréens préférés ! Pour ma part, je dois en avoir une dizaine chez moi qui attendent encore d’être testés, alors mes préférés changeront peut être !

Lola

 

Sources : CultureTripLe MondeAu Paradis du ThéOffice du Tourisme en CoréeQuartz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :