Comprendre la Corée du Nord en 2017 (Partie 1)

Avant-propos : Au vu des récents incidents qui émaillent l’actualité, je ne pouvais pas ne rien écrire sur le sujet nord-coréen.
Au cours de mes recherches, je suis bien évidemment tombée sur pléthore d’articles retraçant le « parcours » militaire de cette dictature, les aberrations de la vie quotidienne (28 coiffures au choix pour ces dames), mais ceux retraçant les aspects les plus « légers » de la vie locale, comme l’organisation du travail, l’économie sont relégués en arrière plan. Si je vous demande quel est le produit nord-coréen le plus exporté, saurez-vous répondre ?
C’est pourquoi ce “dossier” sera divisé en plusieurs parties. La première (celle-ci) abordant l’économie du Nord, la 2ème partie devrait traiter de la politique et du système en place. Ces deux parties poseront le contexte de la troisième partie qui sera publiée ultérieurement, consacrée à la militarisation du pays.

Quelques abréviations utiles :
CS : Corée du Sud
CN : Corée du Nord
PAM : Programme Alimentaire Mondial
PIB : Produit Intérieur Brut. Il s’agit d’un indicateur qui reflète l’activité économique interne d’un pays en quantifiant les richesses créées pendant une période donnée (année, semestre ou trimestre)

Voici en guise de présentation, un comparatif entre la France, la CS et la CN :

Tableau 1

PARTIE 1 : L’économie du Nord

Dès la signature de l’armistice de 1953, la Corée de Nord s’oriente vers la nationalisation et le collectivisme, à l’image des pays européens tels que l’URSS, l’Allemagne de l’Est ou la Bulgarie durant la guerre froide; ou de son voisin chinois alors dirigé par Mao Zedong. Concrètement, l’Etat possède toutes les entreprises. Le pays mise sur ses ressources minières et exporte vers les pays socialistes en échange de denrées alimentaires comme les céréales mais aussi le pétrole.

Le taux de croissance atteint les 25% par an jusque vers les années 1960, avant de ralentir et de stagner à 10%. Les informations ne peuvent pas être vérifiées mais il semblerait que les habitants bénéficient de logements et de soins médicaux gratuits, les femmes ont une place importante dans la société, l’espérance de vie et la mortalité infantile, données habituellement utilisées pour mesurer la « bonne santé » et la croissance d’un pays, sont similaires à ceux des pays occidentaux. Le métro de Pyongyang est inauguré en 1973.

Image 02
Métro de Pyongyang

Cr : http://www.urbanrail.net/as/kr/pyongyang/pyongyang-map.gif http://static.panoramio.com/photos/large/5883310.jpg

            La situation se dégrade ensuite, la croissance devenant même négative dans les années 90. En effet, la chute du bloc soviétique redistribue les cartes politiques et économiques en Europe, et nombre des pays de l’ex-URSS cessent d’importer matériaux et produits de CN. Le pays, montagneux et disposant donc de peu de terres, est dépendant des importations de céréales comme déjà mentionné et doit faire face à de nombreuses famines qui déciment la population. La situation est telle qu’en 1995, la CN fait appel pour la 1ère fois au PAM. Le nombre de décès liés aux famines serait de 200 000 personnes (chiffre donné par la CN) mais les ONG estiment qu’un à deux millions de personnes seraient en fait décédées. Aujourd’hui, l’aide du PAM a diminué de moitié en raison de ses financements revus à la baisse.

              Depuis 1999, la croissance est redevenue positive, oscillant entre 1 et 4% par an mais là encore, aucun chiffre officiel n’est communiqué par le régime nord-coréen (estimations faites par le voisin du Sud).
En effet, les grandes famines ont servies de leçon au régime qui commence à privatiser l’économie agricole et certaines entreprises, créant également pour la première fois un système fiscal, en lien avec l’abandon des idéologies collectivistes et l’instauration du Juche*. Malgré les sanctions successives de l’ONU, l’économie nord-coréenne se porte bien grâce aux échanges commerciaux entretenus avec la Chine et notamment aux exportations de charbon.

*Le Juche et son idéologie seront à retrouver dans la partie 2

Image 03
Répartition du PIB des différents pays

 

Comme il n’y a aucune donnée officielle de la part de la CN, il est impossible d’établir un comparatif. Néanmoins, selon la CIA, l’agriculture représenterait environ 25% du PIB, le secteur des services 34%, et l’armement les 41% restants.
Mais selon les sites utilisés au cours de mes recherches, les données varient fortement. Signe qu’il est réellement difficile d’obtenir des données fiables. Certains sites évaluent la part des services à 50%, l’industrie minière à 12% pour ne citer qu’eux.

Avec presque 6 millions d’habitants, Pyongyang, la capitale, concentre la vie économique et politique alors que le reste du pays reste en grande difficulté financière, alimentaire, matériel (pénurie de tracteurs, essence, peu d’électricité, insalubrité). Le gouvernement distribue des rations alimentaires de 360 gr par personne alors que l’ONU préconise un minimum de 600 gr par jour/personne. La moitié de la population vivrait dans l’extrême pauvreté et quatre habitants sur 10 seraient sous-alimentés….

 

Voilà cette première se termine. J’espère qu’elle vous a plu.
N’hésitez pas à commenter et à aimer.

Nath

Sources :
Chiffres clés des industries, Croissances de la Corée du Nord 01, Croissance Corée du Nord 02, Economie de la Corée du Nord 01, Indicateur Corée du Nord, Economie de la Corée du Nord 02, PIB Corée du Sud, Présentation de la Corée du Nord

6 commentaires sur “Comprendre la Corée du Nord en 2017 (Partie 1)

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :