Kpop, un terme vague

Veuillez m’excusez d’avance mais je dois vous faire l’affront de vous demander : qu’est-ce que c’est, la Kpop ?

Nombre d’entre vous doivent penser que la Kpop est née avec Seo Taiji & Boys ou encore H.O.T (si quelqu’un dit BTS, je le tape) donc plus dans les années 90. Mais vous avez tort et raison à la fois. Aujourd’hui, on regroupe sous le terme « Kpop » toutes chansons chantées en coréen, qu’importe sa date de parution. J’extrapole bien entendu. Je pense que ça ne viendrait à l’idée de personne de qualifier ceci de Kpop :

Mais cette musique est une partie de ce qui fait la Kpop. Comme une majorité de pays asiatiques, la Corée est à mi-chemin entre « modernité et tradition », pour reprendre la formule. On peut entendre parler de « Kpop moderne » pour la Kpop s’étendant de 1990 à nos jours, ce qui sous-entendrait d’une Kpop plus antérieure. La musique pop s’étend entre 1950 et 1980 dans le monde entier (les Beatles par exemple, 1960 à 1970) mais au vue de son histoire, la Corée n’a pas vraiment la tête à ça.


Petit rappel historique (vous pouvez consulter la quatrième partie sur l’histoire de la Corée) :

En 1910, le Japon annexe la Corée et cette occupation ne prend fin qu’en 1945, à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Pendant cette période, le patrimoine culturel coréen est quasiment réduit à zéro (vous pouvez également avoir plus de détails en allant voir la première partie sur les films coréens).

Suivant cette libération, se déroule la guerre de Corée de 1950 à 1953 qui résultera de deux Corées : celle du Nord et celle du Sud.

En 1961, un coup d’état militaire se produit et une dictature est établie. En 1965 est signé le traité nippon sud-coréen qui normalise les relations entre le Japon et la Corée du Sud mais c’est très mal perçu par le peuple qui se souvient encore de l’occupation japonaise.

En 1980, des étudiants se rassemblent pour protester contre le dirigeant ayant pris place au pouvoir grâce à un coup d’état en 1979. L’armée riposte et de nombreux morts sont à dénombrer.

En 1988, c’est la naissance de la VI République et les Jeux Olympiques se déroulent à Séoul de septembre à octobre.


Voilà, tout ça pour dire que le peuple coréen n’a pas vraiment la tête à s’occuper de la musique. Ce n’est donc que depuis 1990, quand le rythme de vie est plus paisible, que la Kpop s’installe petit à petit.

Mais la Kpop « moderne » possède également de nombreuses influences amenées par les performances musicales organisées par les forces américaines dans les bases militaires, durant les années 1950 et 1960.

Et c’est avec l’expansion des boys bands que la Kpop telle qu’on la connaît aujourd’hui va exploser. Le rock, introduit dans les années 1970 en Corée reste également une influence majeure de la Kpop.

  1. Définition

Déjà, que veut-dire en soit le terme Kpop ? (Oui, je vous fais également l’affront de vous l’expliquer mais il faut partir du plus simple, vous allez comprendre après).

double-b-what

Mon ami Wikipédia me dit : « K-pop (abréviation de Korean pop est un terme désignant un genre musical originaire de Corée du Sud1, caractérisé par une large variété d’éléments audiovisuels. Même si le terme désigne tous genres de « musiques populaires » sud-coréennes, il désigne principalement une forme moderne2 de musique pop sud-coréenne recouvrant notamment les genres dance-pop, pop ballad, électronique, rock, hip-hop et R&B.

En 1992, la K-pop moderne est lancée depuis la popularisation du groupe Seo Taiji & Boys, dont la fusion entre plusieurs styles musicaux3 a remporté un franc succès, qui a révolutionné l’industrie musicale en Corée du Sud. De ce fait, l’ajout d’éléments en provenance de musiques étrangères devient une pratique banale dans l’industrie de la K-pop. […] Fin des années 2000, il passe d’un genre musical à une sous-culture chez les adolescents et jeunes adultes en Asie de l’est et du sud. »

Je sais, c’est un peu long, veuillez m’excusez mais je trouvais cette définition très intéressante.

A. Alors, que nous dit-elle ?

Le premier élément que nous pouvons extraire, c’est que la Kpop n’est pas définissable ou de manière très vague. « Large variété d’éléments », « tous genre de musiques », « genre dance-pop, pop ballad, électronique, rock, hip-hop, R&B », ce ne sont pas des termes que j’espère retrouver dans une définition simple (de plus, les styles musicaux sont eux même très très vagues).

Donc en résumé, cette définition nous dit que la Kpop est un genre musical originaire de Corée du Sud caractérisé par son melting pot d’influences venant autant de sa propre culture que de celle internationale (surtout américaine). Donc en soit, dire que la Kpop est « américanisé » c’est vrai mais ça ne peut pas être utilisée comme un reproche et un argument. Historiquement parlant, la Kpop a mêlé la musique américaine avec les musiques traditionnelles coréennes. C’est juste que ces influences ne sont pas réparties à 50/50 dans les chansons.

Ce qui a ensuite débouché sur ça :

et ça :

Très bien mais allons chercher plus loin.

B. Pop et populaire, la même chose ?

  1. La musique populaire

On va commencer par-là à chaque fois, définition de Wikipédia ! :

« La musique populaire désigne les genres de musique ayant un large public et aujourd’hui généralement distribué à de larges audiences (musique commerciale passant généralement à la radio) via l’industrie musicale.

Elle est opposée à la musique savante et la musique traditionnelle, qui sont généralement diffusés à de plus petites audiences. Il ne faut pas confondre la musique populaire avec la musique pop, qui est un genre spécifique de musique populaire. »

La dernière phrase le dit de manière explicite, la musique pop n’est qu’une branche de la musique populaire.

Vous êtes donc bien d’accord avec moi pour affirmer que la Kpop est un style de musique populaire, ayant un large public et étant distribué à de larges audiences.

Pour donner un exemple, je pense qu’on est plus nombreux dans le monde à écouter de la Kpop que de la musique traditionnelle coréenne.

  1. La musique pop

Car comme le dit la définition ci-dessus, le terme de Kpop « désigne principalement une forme moderne de musique pop sud-coréenne ». Donc naturellement, qu’est-ce que la musique pop ?

Et pour ça… Wikipédia ! :

« La musique pop est un genre musical apparu dans les années 1960 aux États-Unis. Ces chansons parlent en général de l’amour ou des relations entre les femmes et les hommes [paroles légères]. Elle met l’accent sur la chanson individuelle plutôt que sur l’album, et utilise essentiellement des chansons courtes avec des rythmes associés à la danse. La musique pop fut beaucoup influencée par les technologies, comme l’enregistrement à pistes multiples (vers la fin des années 1960) et le synthétiseur (durant les années 1970 et 1980). […]Le terme « chanson pop » (pop song en anglais) est apparu pour la première fois en anglais en 1926 pour indiquer qu’une pièce de musique avait un certain aspect attirant. Le terme « musique pop » (« pop music ») est développé en Angleterre vers 1955 pour décrire le rock ‘n’ roll et les nouveaux styles musicaux des jeunes qui ont été influencés par celui-ci. »

Vous voyez, le problème c’est que dans le terme « Kpop », la partie « pop » n’est pas en elle-même bien définie. Selon les époques, ce mot a un sens différent. Parce que, personnellement, le rock ‘n’ roll n’est pas ce que j’appelle, une musique « pop ». Mais nous pouvons voir que la « pop » cherche avant tout à attirer le public et le faire accrocher. La Kpop est basée sur ça (problème dans les arts qui sont aussi des industries).

Mais admettons. Comme souvent nous le généralisons, le terme « Kpop » désigne toutes musiques venant de Corée du Sud.

Donc ça :

C’est pareil que ça :

Et oui, car les deux chansons ont le même but : plaire au public en adoptant la technique parasite, c’est-à-dire avoir un refrain ou une phrase qui va te rester en tête même si tu n’aimes pas la chanson (surtout si tu n’aimes pas la chanson).

(Poke à Boombayah – Black Pink, Gee – SNSD, Mister – Kara, Beep Beep – BTOB ou encore Twist King – Turbo).

  1. La musique rock

Je vous l’avais promis, on en reparle.

« Le rock est un genre musical apparu dans les années 1950 aux États-Unis et qui s’est développé en différents sous-genres à partir des années 1960, particulièrement aux États-Unis et au Royaume Uni. Il prend ses racines dans le rock ‘n’ roll des années 1940 et 1950, lui-même grandement influencé par le rhythm and blues et la country. Le rock a également tiré d’autres genres dont le folk, le blues, le jazz et la musique classique. »

Je m’arrête là niveau définition car elle est très longue et que le rock est assez riche, niveau info (et que je suis pas là pour vous faire une histoire complète de la musique même si je suis obligée d’en faire une partielle pour essayer avoir quelques clés pour traiter le sujet de cet article).

Le rock est un style de musique qui a longtemps été l’icône de la contre-culture, l’icône des marginaux et des rebelles.

Mais alors qu’est-ce que ça donne quand on mélange la pop et le rock ? Le pop rock ! (et pas le pop-corn).

Les définitions sont encore une fois assez longues mais en gros, le pop rock, c’est le son des guitares électriques associées à des chansons aux paroles légères. En général, le pop rock est vu moins authentique que le rock.

hqdefault-1

Donc la Corée découvre le rock. Mais en regardant bien, ce ne sont pas ces groupes qui font exploser les charts. Et plus que du pop rock, c’est souvent de la pop jouée avec des instruments en live (et encore, quand ils ne font pas semblant de jouer).

Pour prendre en exemple, deux groupes qui jouent eux-mêmes de leurs instruments, deux bands, qui viennent de la même agence.

Au fil du temps, on peut voir que CN Blue se rapproche beaucoup plus de la pop :

Alors que F.T. Island reste plus dans un état d’esprit rock :

Pourtant, ces deux groupes sont qualifiés de « groupes de Kpop », alors qu’ils ne font pas le même style de musique. Encore un autre exemple pour montrer que la Kpop ne peut être défini par son style de musique pure.

De plus, on voit beaucoup de distinctions avec des termes comme K Rap, K Hip Hop, K Rock… mais ces termes sont beaucoup plus rattachés à l’underground alors que le mainstream reste sur le terme vaste de « Kpop ».

4. Kpop : enfin une définition claire ?

Donc partons plutôt sur la définition de « Kpop » ainsi : « musique venant de Corée du Sud parlant en général de l’amour ou de sujets légers, mettant l’accent sur la chanson individuelle plutôt que sur l’album et utilisant des chansons courtes avec des rythmes associés à la danse ».

Je trouve, personnellement, que cette définition se rapprocherait plus de la « Kpop mainstream » (je reviens sur ce point plus tard).

Parce que, admettez ça :

snsd-girls-generation
Traduction française de Girl’s Generation – SNSD

 

et ça :

Ça reprend les critères cités précédemment : langue coréenne (check), amour/paroles légères (check), chanson individuelle (check), chanson courte (check), rythmes associés à la danse (check).

Et j’ai volontairement choisi deux musiques différentes, une de Girl’s Band et une de Boy’s Band ainsi qu’éloignées dans le temps. Celle de SNSD date de 2011 et est une reprise de 1989 et celle de Seventeen date de 2015.

Mais si l’on se base sur ces critères-là,

ça c’est aussi de la kpop :

et ça aussi :

Mais pour une partie du public occidental, un groupe sera catalogué « Kpop » si tous les membres du groupe présente des caractéristiques physiques « coréennes ».

Par exemple, le groupe Aziatix est un groupe chantant exclusivement en anglais, ne fait carrière qu’aux Etats-Unis et dont la carrière en Corée ne se fait qu’à travers des collaborations et de la compositions est considérée comme un groupe de Kpop, uniquement parce que les trois membres sont d’origine coréenne (alors qu’ils sont tous de nationalité américaine et qu’on a un sino-américain et un chinois d’origine coréenne et américaine ainsi qu’un coréen d’origine américaine. Si vous voulez plus d’infos, un Point Musique sur le groupe est disponible.)

C’est pourquoi, pour moi, cette définition est ce qui se rapproche le plus de l’industrie Kpop mais je pense qu’on ne pourra jamais en trouver une exacte. C’est comme dire que Jean-Jacques Goldman ou Christophe Maé sont pareils à Maître Gims ou David Ghetta. Personne en France ne fait ça car ce serait complètement idiot. Outre la question de qualité musicale, ces quatre personnes ne font pas le même style de musique. Ils ne peuvent être reliés que sous l’étiquette du « je chante en français ». Et on fait exactement pareil avec la Kpop. Personnellement, je ne mets pas MFBTY et Crayon Pop dans le même sac. Certes, ils chantent en coréen mais peut-t-on parler de « Kpop » ? Ce terme renvoie ici beaucoup plus à Crayon Pop qu’à MFBTY si l’on se base sur la définition définie avant.

Mais je comprends la volonté de tout regrouper, moi-même je continuerais à le faire en ayant toujours cependant la nuance à l’esprit. L’industrie musicale coréenne est extrêmement vague. Les groupes qui la compose sont quasiment infinis et trouver un terme pour tous les désigner serait limite suicidaire. Alors on les range sous une étiquette, « Kpop ». Libre à vous ensuite d’avoir la nuance et de l’expliquer aux gens qui croient que « la Kpop = Gangnam Style » (même si, je me répète, la chanson possède tous les critères de la définition).

C’est pourquoi la Kpop ne peut se définir par un style de musique comme le R&B ou le rock ‘n’ rock (qui sont eux-aussi dur à définir, je me répète). En effet, même si certains accords et sons sont récurrents, venez me dire, en se jugeant uniquement sur la musique, que Mamamoo et Red Velvet sont pareilles, comme History et Infinite. Les rythmes sont certes associés à la danse pour certaines chansons mais pas pour d’autres.

Je danse pas pareil sur ça :

que sur ça :

Mais c’est aussi ça qui fait que la Kpop ne peut pas être clairement définie ; car les groupes qui la composent ne peuvent pas l’être non plus. Exemple flagrant : VIXX. Le groupe n’explore pas les mêmes sonorités musicales à chaque comeback, comment vous voulez définir ça ?

vixx-frise
En rouge, ce sont les comebacks plus « darks ». En jaune, les comebacks plus fait pour danser. En vert, les comebacks plus « matures » et en rose, les comebacks plus mignons. J’ai eu des gros doutes pour certains comebacks donc ya bien deux ou trois chansons que j’ai foutu dans une catégorie « par défaut » x)

Évidemment, certains groupes restent dans une couleur musicale assez reconnaissable à chaque comeback, qui peut être un avantage comme un inconvénient. EXO par exemple. Growl, Call Me Baby ou encore Love Me Right ne changent pas vraiment de style (mais si ils essayent de changer, comme avec Lotto, tout le monde leur crachent dessus).

Mais essayez de donner un style de musique à la Kpop en se basant sur un seul groupe, c’est aller droit dans le mur. La Kpop, ce n’est pas que EXO, BTS, Mamamoo, EXID, iKon, Akdong Musician, Stellar et bien d’autres. Ce sont eux qui forment ce qu’on appelle « Kpop », comme d’autres l’ont fait avant eux. La Kpop des années 1990 n’est pas la même que celle des années 2000 ni de celle des années 2010. Limite entre 2010 et 2015, il y a autant de différences qu’entre 1990 et 2000. La Kpop évolue et ne restera jamais celle que vous avez un jour connue.

D’ailleurs, nous assistons depuis 2015/2016 à la fin de la deuxième génération. Vous pouvez avoir plus d’informations en consultant l’article correspondant.

C’est pourquoi les définitions ne pourront jamais être exactes parce que les acteurs principaux du mouvement évoluent également à une vitesse effrayante. Je passe toutes les chansons que vous écoutez qui peuvent être des remix de chansons de toutes les origines pour me concentrer sur celles que créent eux-mêmes les artistes coréens (même si c’est à moitié erroné, étant donné que les influences sont nombreuses aujourd’hui).

Des artistes comme Shinwha ou Fly To The Sky ne vont pas écrire les mêmes chansons lors des années 1990 que dans les années 2010.

Donc, pour définir une chanson de kpop « mainstream », c’est tout un contexte de sens et de rythmes. Des chansons qui parlent de jeunesse comme celle de BTS ou celles qui parlent de plusieurs thèmes comme la chanson Born Hater de Epik High (avec Beenzino, Verbal Jint, Mino, Bobby et B.I) peuvent-t-elles être qualifiées de Kpop uniquement par le sujet qu’elles traitent ? Pour la première, je dirais oui et pour la seconde non, car le contexte est différent.

(La seconde a un statut particulier, qu’on pourrait qualifier de «underground mainstream»).

Donc pas de définition claire. Celle donnée ci-dessus est valable pour certains cas mais n’est pas à 100% exacte. De plus, si définition il y a, exception il y a.

  1. La Kpop : une sous-culture

Je me suis concentrée sur la Kpop en tant que musique mais ce n’est pas que ça. Rappelez-vous de la définition donnée par Wikipédia : « Fin des années 2000, il passe d’un genre musical à une sous-culture chez les adolescents et jeunes adultes en Asie de l’est et du sud. »

« En sociologie, en anthropologie et dans les cultural studies, une sous-culture est une culture (revendiquée ou cachée) partagée par un groupe d’individus, se différenciant ainsi des cultures plus larges auxquelles ils appartiennent. »

Et la Kpop se retrouve complètement là-dedans.

A. Une sous-culture physique

La Kpop est un style de musique certes. Mais un style de musique très marquée par son esthétique. Premier exemple : la chirurgie. Ce n’est plus seulement la musique qui fait vendre, c’est le physique et l’attractivité visuelle.

Internet est arrivé aux débuts des années 2000 et la Kpop devient une sous-culture une dizaine d’années plus tard, pas de coïncidence.

Ce n’est plus la musique l’important, on la télécharge illégalement. Donc il faut trouver un moyen pour faire acheter les CDs.

Donc il faut que les stars attirent, qu’ils deviennent des panneaux publicitaires pour leur musique. Être talentueux ne suffit pas pour la majorité, il faut être beau, pour devenir un modèle pour les jeunes. Parce que, soyons honnêtes, quasiment personne n’irait écouter la musique d’un groupe qu’on trouve moche. On ira peut-être l’écouter par curiosité mais de là à aller acheter les albums même si la musique nous plaît, pas sûre.

Donc les stars sont magnifiques, ok. Mais quel intérêt d’aller acheter un CD alors que je peux le télécharger gratuitement sur Internet ?

C’est là où la Kpop démontre un aspect de sa contre-culture quasiment unique au monde : les designs des CDs.

J’ai montré plusieurs de mes CDs Kpop à ma mère et elle était époustouflée à chaque fois, me sortant des : « Ah, ils sont forts ces coréens », « on dirait des œuvres d’art », « c’est pas ici qu’on trouvera ça ».

C’est sûr que nous en France, les CDs, c’est pas ça. 

On peut voir la différence entre le cd coréen de The Boys de SNSD avec sa version internationale.

snsd-the-boys
Version coréenne / Version internationale

Vous pouvez également avoir plus de détails sur l’article sur les packagings de CDs coréens.

Donc il faut que l’acheteur en ait pour son argent en achetant l’album et pour ça, tous les moyens sont bons : posters, photobooks, photocards, badges, cartes postales et même moulin à vent !

L’attractivité est poussée à ce point qu’en général, l’agence oublie le plus important dans l’album : le cd.

Attention, je ne dis pas qu’ils oublient de le mettre ! Simplement, ce n’est pas la chose principale de l’album. On peut voir par exemple que dans les albums 17 Carats et Boys Be de Seventeen, le cd est mis dans une petite pochette en papier foutu dans un origami géant pour l’un et au fond de la boîte pour l’autre.

Je ne généralise pas tous les albums, certains organisent le leur comme si le cd était le but à atteindre, la dernière chose à découvrir en dessous de la tonne de goodies mais pour certains, si le cd n’avait pas été là, c’était pareil. On se demande d’ailleurs comment certains arrivent à nous parvenir sans être abîmé.

B. Une sous-culture audiovisuelle

Ce n’est pas un aspect unique à la Kpop, toutes les sociétés ont ça. Sauf que la Kpop possède une infinité de groupes donc une infinité de personnes à faire connaître donc une infinité de programmes à créer.

Et pour cela, ça va bon train ! Entre émissions de variété, dramas, survivals, publicités, on en a la pelle.

Les idoles sont belles, les cds sont attractifs et maintenant ? Eh bien il faut rendre ces idoles omniprésentes dans la tête des consommateurs. Pour qu’ils n’oublient surtout pas de s’intéresser au groupe, même si l’album précédemment ne leur a pas plu.

Et ce système de « bias » en est l’exemple même. Qui n’a pas envie d’avoir tous les goodies existants de son bias voire de son ultime bias ? (Je généralise évidemment, personnellement, je n’ai aucune envie d’avoir des chaussettes ou des culottes à l’effigie de mon ultime).

siwon-culotte
Sexy n’est ce pas ?

Et nous revenons aux cds avec le meilleur moyen pour se faire de l’argent : les versions des albums par membre ! (x2 si vous vous appelez EXO et que vous avez deux sous-unités).

Donc le principe de l’iconisation est mis en place voire, si je pousse plus loin du culte de la personnalité (ici autour de plusieurs figures).

« Le culte de la personnalité est l‘adulation excessive d’un chef d’État dans un régime totalitaire. Par extension, elle peut s’appliquer à toute personne en vue bénéficiant d’un fort battage médiatique. Le culte de la personnalité est entretenu par divers moyens de propagande, et suppose en particulier une large utilisation des médias et des événements, les rassemblements et les manifestations étant spontanés ou non. »

Et cette vision n’est pas unique à la Kpop, elle est la définition même de tous les stars-system de tous les pays du monde, à toutes les époques. L’être humain a besoin d’une figure à laquelle se rattacher, qu’elle soit politique, religieuse ou culturelle.

Conclusion :

Bon, bon, bon, c’est bien beau tout ça mais je pars loin n’est pas ? Je ne parle pas de culte de la personnalité ni de l’adulation ni de figure de rattachement dans un but négatif (moi-même ma journée est meilleure quand j’ai ma petite dose de bias quotidienne -buvez [insérez nom de bias, buvez de la vitamine D ! /out) mais juste pour énoncer un fait.

En effet, cela montre que la Kpop est un système assez unique au monde. C’est quelque chose qui reprend des influences musicales d’absolument partout en les mélangeant à sa proche culture. Le terme de « Kpop » est donc un terme-valise utilisé pour se simplifier la vie mais comme toujours dans ces cas, ils se relèvent souvent inexactes (un peu comme les styles de Young Adult ou la Light Fantasy en littérature).

Je ne dis pas là que le terme Kpop est un terme erroné et que c’est une aberration de l’employer (je vais moi-même continuer à l’utiliser) mais je pointe juste ses limites.

Voilà, j’espère que cet article vous aura plus ~

Il ne sera pas tout seul car un article sur mainstream/underground devra suivre pour l’étayer. Traiter les deux sujets en même temps aurait été bien trop lourd (mais il n’arrivera pas tout de suite xD).

Léa.

Sources : Kpop, The Beatles, Histoire de la Corée partie 4, Genre musical, Musique populaire, Rock, Pop Rock, Sous culture, Culte de la personnalité, Packagings des cds kpop

1 Ne prêtez pas vraiment attention au terme « genre musical ». D’après Larousse, c’est un « ensemble de formes de même caractère, réunies par leur destination (la musique de chambre) ou par leur fonction (la musique sacrée) ». Je ne préfère pas m’attaquer à ce sujet, étant encore plus vague que la Kpop. Et un truc vague dans un truc vague, bah ça fait un beaucoup trop grand océan.

2Ce qui sous-entend qu’il y en a eu une avant. Ce qui reprend le point développé dans l’introduction.

3Ce qui démontre encore l’influence qu’ont eu les musiques américaines dans le développement de la Kpop.

2 commentaires sur “Kpop, un terme vague

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :