Les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018

Logo officiel jo2018

Mise à jour du 24 août 2016 : Les Jeux Olympique d’été à Rio sont terminés, la prochaine fois le monde entier est invité à assister et participer aux Jeux Olympique d’hiver de PyeonChang en Corée du Sud en 2018.
C’est pourquoi une petite mise à jour était la bienvenue. Elle est mise à la toute fin à partir de là où y’a les étoiles rouges !

 

Dans 2 ans, jour pour jour vous assisterez à la deuxième journée des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018. Ils se dérouleront du 9 au 25 février 2018, dans le nord-est de la Corée du Sud.

Ce sera la première fois que la Corée du Sud organisera les Jeux d’hiver. En 1988, elle avait organisé les Jeux Olympiques d’été à Seoul.

Où se trouve PyeongChang ?
A ne pas confondre avec PyongYang en Corée du Nord. Pour ceux qui s’intéresse un minimum à la Corée, il est aisé de différencier les deux orthographes, mais pour une personne lambda, c’est  parfois trop peu visible. Un article dans le Ouest-France, paru en janvier 2016 parle de la mise en avant du C de PyeongChang pour éviter toute confusion aux français. Article ici.

PyeongChang est un village de l’est de la Corée du Sud, peuplé de 43 666 habitants au recensement 2013, donc un vrai village comparé à d’autres districts du pays.

Localisation Pyeongchang.jpg
Localisation des JO de 2018

La candidature de PyeongChang
Les Jeux Olympiques sont un projet qui demande beaucoup d’argent, de temps et de prendre beaucoup d’avance. Les invitations à se porter candidats sont lancées 10 ans avant.

Les candidatures devaient être faites avant le 15 octobre 2009 (Oui 9 ans avant).
Il y avait trois villes qui ont fait la demande : Annecy en France, Munich en Allemagne et PyeongChang en Corée du Sud.
Pour PyeongChang c’est sa troisième demande. Elle s’était présentée pour les JO de 2010 et 2014.

Au moment de la candidature il faut déjà payer 150 000 dollars, (environ 140 000 euros) et c’est non remboursé.

Pour pouvoir être ville hôte, le dossier à monter est très conséquent. Il faut répondre à un questionnaire du CIO (Comité International Olympique) . Et ce n’est pas juste quelques questions de base (« Où seront les infrastructures ? Comment sera financé le projet ?….) c’est un document d’une centaine de pages avec des questions et des règlements. Et il faut bien sûr respecter scrupuleusement les demandes. Les villes avaient jusqu’au 15 mars 2010 pour le faire.
Je vous mets un extrait de la version française.

Questionnaire du CIO
Un extrait du questionnaire de 100 pages

Le dossier qui doit être fait dans les 6 mois, va être analysé dans les 6 mois qui suivent. Le 22 juin 2010, le CIO avait officiellement accepté la candidature des trois villes. (Annecy, Munich et PyeongChang).

A partir de cette date, il faut encore monter un dossier, et cette fois-ci il ne fait pas 100 pages mais 265 (Pour la version française). Il y a plus de temps aussi. Les villes avaient de juin 2010 à janvier 2011.
A ce moment-là, est déjà aussi retenu un premier logo pour les dossiers. (Ce n’est pas le logo officiel qui lui est dévoilé une fois la ville choisie)

Logo+questionnaire 265
Logo de la canddidature de PyeongChang + un bout du questionnaire de 265 pages

Entre février et mars 2011, la commission d’évaluation a fait une visite de 4 jours dans chacune des villes candidates. Pour la Corée, ça s’est déroulé du 16 au 19 février 2011.

En mai 2011, un rapport de la commission d’évaluation sort et fait un récapitulatif du questionnaire précédent. Les trois villes sont présentées chacune son tour.
On apprend par exemple que le village olympique se situe à 120 minutes en bus de l’aéroport de Incheon et à 68 minutes avec la ligne de train à grande vitesse.
Je vous laisse le lien pour le lire. C’est pas mal intéressant. (Concernant PyeongChan c’est à partir de la page 74)
Récapitulatif ici !

C’est le 6 juillet 2011 à Durban (En Afrique du Sud) que les membres du CIO se sont réunis pour élire la ville qui accueillera les JO d’hiver.
Une présentation de 45 minutes est accordée à chaque ville candidate.
C’est avec 63 votes sur 95 que la ville coréenne a été élue (L’Allemagne a eu 27 voix et la France 7).

Voici une vidéo du grand moment.

Il reste donc 7 ans pour créer les infrastructures manquantes.

Par exemple sur les 13 sites où se dérouleront les compétitions, seuls 5 sont déjà existants et construits, 2 sont simplement des sites sans constructions. Les autres sont justes des terrains qui seront utilisés pour construire des sites de compétitions. Si PyeongChang n’avait pas été élue, ces terrains n’auraient pas été utilisés pour les JO.
Et 7 ans, c’est long et court à la fois. Car dans cet exemple, entre 2011 et 2018 il faut construire 7 choses. Et c’est qu’un exemple parmi d’autres. Il faut aussi construire de nouveaux hébergements, de nouvelles routes, lignes de transport en commun…..

Des visites de contrôles sont effectuées de temps en temps afin de superviser l’avancement des travaux. La dernière en date a été faite en septembre 2015 et le personnel semblait content.

« La construction des sites continue et progresse rapidement. Nous avons visité le centre de ski alpin de Jeongseon et le centre des sports de glisse d’Alpensia. Nous avons ainsi pu nous faire une bonne idée de ce que les athlètes vivront pendant les Jeux et je suis convaincue qu’ils seront enchantés. » a déclaré Gunilla Lindberg, la présidente de la commission de coordination du CIO.

Niveau marketing ça fonctionne plutôt bien aussi car plus de 50% des objectifs de parrainages sont atteints
La prochaine visite aura lieu en mars 2016.

Certains tests avec des compétitions sportives nationales ou mondiales ont eu lieu sur certains sites.
Le 6 et 7 février 2016 s’est déroulée une épreuve de Super G messieurs (Descente rapide en slalom) pour la coupe du monde Audi 2016, sur le site de Jeongseon aussi appelé Jungbong.
Du 19 au 27 février, c’est la 2016 FIS Snowboard Cup qui aura lieu à Bokwang Phoenix Park.
Ça permet de garantir la qualité des installations au monde entier.

Maintenant que l’on en sait plus sur sa candidature, voyons voir à quoi va ressembler les JO de 2018.

Au coeur des JO de 2018

On va commencer avec cette vidéo en anglais, présentée par la célèbre patineuse Kim Yuna.
Elle nous détaille les différents sites où auront lieu les compétitions, les deux villages sportifs, le pôle des médias.

Le logo des JO de 2018

Il semble simple mais referme une multitude de symboles et images.
Il est composé de deux lettres de l’alphabet coréen. Le P « ㅍ » et le Ch «ㅊ» en stylisé.
Ce sont deux lettres du mot « PyeongChang ».
Ce fameux « P » est colorisé de façon à représenter un lieu de rassemblement où les éléments Homme, Terre et Ciel, vivent en harmonie.
Le « Ch » stylisé représente un flocon de neige, signe des Jeux d’hiver.
Les couleurs sont celles du drapeau olympique (Dont les anneaux colorés représente chacun un continent. Bleu pour l’Europe, noir pour l’Afrique, jaune pour l’Asie, vert pour l’Océanie et rouge pour l’Amérique)

Logo explication
Explication du logo

Voilà une vidéo en anglais sur le logo. (On y voit aussi certains sites où se dérouleront les Jeux)

Le slogan des JO de 2018 et les mascottes

 « Passion. Connected»
C’est court, simple et rempli de sous-entendus.
La passion des jeux, du sport, de cet événement.
Connected, représente autant la relation entre les participants, les spectateurs, ce rassemblement, que le pays en lui-même qui est l’un des pays les plus connectés à la technologie et Internet.
Les deux mots ne sont pas choisis au hasard, leurs premières lettres P et C, sont aussi celles de PyeongChang.

Les mascottes, seront quant à elles dévoilé dans le courant 2016 d’après le site officiel des JO de PyeongChang.

Les sites olympiques

Il y a deux sites principaux. La ville côtière de Gangneung et le complexe alpin de Alpensia.
Ils sont situés à moins de 30 minutes l’un de l’autre.

A Alpensia se trouve :
-Le dôme olympique principal
-Le stade olympique de PyeongChang où aura lieu la cérémonie d’ouverture et de clôture des JO.
-Compétitions de saut à ski
-Compétitions de biathlon
-Compétitions de ski de fond
-Compétitions de combiné nordique
-Compétitions de slalom
-Compétitions de luge, bobsleigh et skeleton
-Un village olympique
-Un pôle média

Alpensia
Site de Alpensia

Dans le village côtier, Gangneun :
-Compétitions de curling
-Compétitions de patins à glace (Vitesse, artistiques…)
-Compétitions de hockey sur glace
Pour ça il y a 4 patinoires vraiment proches, au cœur du village et une patinoire située un peu plus loin à l’université de Kwandong.
-Un autre village olympique
-Un pôle média

Village cotier
Village côtier de Gangneun

Les autres sites :
-Les compétitions de snowboard et de ski acrobatiques vont se dérouler au parc à neige de Bokwang Phoenix Park.
-Les compétitions de ski alpin seront effectuées à Jungbong aussi appelé Jeongseon.

Bokwang, jeongseon

Pour vraiment bien voir comment tout sera agencé, je vous conseille de regarder la vidéo postée un peu plus haut avec Kim Yuna, on voit parfaitement où se situe chacune des installations.

Village olympique
Plan d’ensemble des installations olympiques

Des événements et des cérémonies

Bien avant la cérémonie d’ouverture des JO, la ville et le pays tout entier a déjà commencé une vaste opération marketing afin de promouvoir cet événement.
D’une part, des compétitions sportives se déroulent sur les infrastructures olympiques. C’est le cas des championnats du monde de Super G messieurs et ceux de Snowboard, dont j’ai déjà parlé plus haut.
Et d’autre part, il n’est pas rare de voir des festivals créés pour ça ou profitant de l’occasion pour rappeler à tous ce qu’il va se passer dans 2 ans.

Par exemple, le 27 janvier à Busan s’est tenue une journée de promotion organisé par la COPOJ (Comité d’organisation de PyeongChan pour les Jeux Olympiques).

Evènement à Busan
Journée de promotion à Busan

Tous les ans, depuis quelques années ont lieu les Olympic festival de PyeongChang, avec une visite des différents sites et un concert. Cette année, l’événement s’est déroulé le 4 février 2016 et c’étaient BTS, EXID et Dalshabet qui étaient invités.
Et je vous mets une petite fancam de BTS à ce festival pour terminer l’article ! (Faut croire que pour BTS c’était prédestiné car dans l’épisode 1 de Rookie King, au tout début durant l’hymne national, on y voit Jhope et Jin devant des images de la sélection de PyeongChang

Video : à partir de 0.58 )

Et maintenant la fancam au festival

Avez-vous hâte à cet événement ?

Je vous mets ici le site officiel des Jeux Olympiques de PyeongChang. Il est possible de l’avoir en français et il est pas mal du tout ! Site internet en français

 

***Mise à jour.
 Concernant les dernières news qu’on a sur les JO de 2018, il se trouve que le groupe de Kpop Big Bang a été choisi pour être l’une des figures de promotions pour les JO de 2018. Cependant aucune indication sur le type de promotion qu’ils effectueront. (Article en anglais ici !)

Je vous ai retrouvé aussi la passation de Jeux Olympiques d’hivers. Ils s’étaient déroulés à Sotchi en Russie en 2014.
Comment se déroule cette transmission des jeux, c’est assez simple, les drapeaux olympiques et de la Russie étaient érigés depuis le début de la cérémonie, après le défilé des sportifs et quelques spectacles, une vidéo à propos des JO de Sotchi a été diffusée, puis le drapeau grec a été levé au son de l’hymne national grec. Il est présent afin de rappeler que le berceau des JO vient de ce pays.
Puis le drapeau olympique est descendu pour être donné au maire de la ville qui va accueillir les prochains JO, c’est-à-dire ici, Pyeonchang, par l’intermédiaire du président du comité des JO.
Et le drapeau Sud-coréen est hissé au son de l’hymne coréen.
Ensuite il y a un petite présentation sous forme de film et de danse et chant. C’est une représentation très poétique de la Corée que le pays a voulu faire passer.

Ca commence à partir de 22 minutes jusqu’à 41 minutes. (Bon courage pour supporter certains commentaires des présentateurs français ! )

 

Sinon un dernier petit mot des JO d’été de Rio en 2016. La Corée du Sud est 8ieme du classement (juste derrière la France) avec 9 médailles d’or, 3 médailles d’argent et 9 médailles de bronze, pour un total de 21 médailles.

Céline

Sources : Ouest-FranceDrapeau OlympiqueProcédure de candidatureQuesionnaire du CIOQuestionnaire de candidatureRapport de commission d’évaluationVisite des sites (Sept 2015) , Compétition de Super GDates des testsLogo et sloganPhotos des sitesPromotion à BusanOlympic festival de PyeongChang

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :