Petite liste de films coréens

Alors, nous nous retrouvons aujourd’hui pour une liste de films tout à fait random et subjective ! J’ai en effet décidé de vous parler d’une petite dizaine de films coréens qui m’ont plu et j’espère vous donner envie de les voir également ! (grâce au téléchargement tout à fait légal évidemment.)

Commençons donc sans plus tarder :

  • Miracle in Cell No.7 (2h07) – Lee Hwan Gyeong (2013) avec Ryu Seung Ryong, Park Shin Hye, Gal So Won..

miracle_in_cell_no_7_1826-horz
Affiche coréenne / Affiche internationale

C’est l’histoire d’un père handicapé et de sa petite fille. Par un malheureux hasard de circonstances, le père se retrouve accusé d’un meurtre et va en prison, laissant sa fille seule. Cette dernière entreprend alors de s’infiltrer dans la prison et, avec l’aide des co-détenus dans la cellule de son père, vivra quelques temps avec eux.

Je sais, je sais, je commence avec un facile. Et tous les fans d’EXO doivent se souvenir de ce film qui aura fait pleurer la quasi-totalité du groupe dans EXO Showtime.

Contexte : Le film a débuté le 20 Juin 2012 à Daejeon et s’est terminé le 10 Octobre à Iksan, Jeollabuck-do.

Carte MI7

Le film a eu un immense succès en salle car durant les deux premières semaines de projection, il a fait l’équivalent de plus de 30 millions de dollars de recettes. 32 jours après sa diffusion, il devient le 8e film dans l’histoire cinématographique de la Corée à dépasser les 10 millions de tickets vendus. Ce qui est assez impressionnant, vu que le film ne contient pas de grandes stars et possède un modeste budget.

46 jours après sa diffusion, le film accueille 12 millions de spectateurs. Et le 15 mars 2013, 52 jours après sa diffusion, les ventes de tickets atteignent 12.32 millions, faisant de lui le 5e film avec la plus grosse recette brute de l’histoire de la Corée.

Les analystes pensent que son succès est du au fait d’être sorti pendant la longue fête du nouvel an lunaire et les familles voulaient aller voir des films en groupe.

Récompenses :

→ 2013 49th Baeksang Arts Awards

  • Grand Prix pour le Film : Ryu Seung Ryong

  • Actrice la plus populaire : Park Shin Hye

2013 7th Mnet 20’s Choice Awards

  • 20’s Movie Star, Male : Ryu Seung Ryong

→ 2013 50th Grand Bell Awards

  • Meilleur Acteur : Ryu Seung Ryong

  • Meilleur Scénario : Lee Hwan Kyung

  • Meilleur Projet : Kim Min Ki, Lee Hwan Kyung, Kim Min Guk

  • Prix Spécial du Jury : Kal So Won

→ 2013 34th Blue Dragon Film Awards

  • Film le Plus Populaire

2013 33rd Korean Association of Film Critics Awards

  • Best Supporting Actress : Park Shin Hye

2013 : 21st Korean Culture and Entertainment Awards

  • Grand Prix pour le Fim : Ryu Seung Ryong

  • Top Excellence Award, Actor in Film : Oh Dal Su

→ 2014 : 34th Golden Cinema Festival

  • Best Supporting Actor : Oh Dal Su

Avis : Je ne vous cache pas que le film est larmoyant et tend à entraîner le spectateur dans un torrent de larmes ininterrompu (ce qui n’a pas été mon cas, insensible que je suis.) Même si vous sentez que certaines scènes sont vraiment faites pour vous tirer vers le mélodrame, elles fonctionnent bien car elles ne sont pas disjointes du reste du film.

Pas grand-chose à dire sur le jeu des acteurs, ils sont, bien entendu, très bons (comme l’atteste le nombre assez importants de récompenses). Même l’enfant qui interprète la petite fille du personnage principal joue très bien. (C’est assez désespérant de voir ça, quand toi tu ne sais même pas jouer un arbre !~)

Bien que je n’ai pas versé de larmes devant le film, j’étais pleinement dedans et les situations d’injustice me stressaient au plus haut point.

J’ai pourtant quelques points négatifs à identifier. Déjà, la gamine doit avoir dix ans tout mouillé et elle s’occupe tout seul de son père de quarante ans ? Bon, ça marche dans le film mais c’est assez improbable (je chipote je sais). Autre élément de chipotage : la petite fille disparaît pour vivre avec son père en prison et personne ne remarque son absence ?

Donc voilà, si vous avez envie d’un bon petit film d’hiver, emmitouflé dans une grosse couverture de montagne, avec un chocolat chaud, je vous le conseille. (N’oubliez cependant pas les mouchoirs pour les plus émotifs d’entre vous !)

Sources : Wikipédia Eng , Wikipédia Fr , IMDB

————————————————————————

  • Codename : Jackal / Jackal is Coming (1h47) – Bae Hyeong Jun (2012) avec Song Ji Hyo et Kim Jae Joong

Affiche coréenne
Affiche coréenne

Le chanteur de Kpop Choi Hyeon devient, malgré lui, la cible de tueurs en série, dont une jeune tueuse maladroite. Il se retrouve enfermé dans son hôtel avec cette dernière et essayera tant bien que mal de retarder la macabre échéance.

Contexte : Le film marque la première collaboration entre Kim Jae Joong (JYJ) et Song Ji Hyo, ainsi que le premier rôle sur grand écran de Kim Jae Joong.

Le film a rapporté environ 861 000 dollars durant sa première semaine de sortie et un total d’environ 1 204 millions de dollars après deux semaines à l’écran.

Le film a été distribué par Lotte Entertainment au Japon, en Thaïlande, en Malaisie, à Singapour, en Indonésie et à Brunei.

Jackall distribution

Avis : Alors, on change radicalement d’ambiance avec ce film. J’aurais plutôt tendance à le mettre dans la catégorie des films de catégorie B, sinon nanardesque. Il n’est pas mauvais, loin de là et cet adjectif n’est pas uniquement péjoratif. A la différence de Miracle in Cell No.7, le film ne cherchera pas du tout à vous faire pleurer mais à vous faire exploser de rire. (Le synopsis que j’en ai fait tend plus à quelque chose de classe mais pas du tout, ce film est complètement taré!) Et puis, si vous voulez voir « Papy » Jae Joong dans des situations PAS CLASSES DU TOUT, je vous conseille ardemment de voir ce film !

Bon, je n’ai pas non plus grand chose à dire niveau jeu d’acteurs, Papy joue bien et Ji Hyo également (les autres acteurs du film aussi.)

Pour essayer de vous appâter encore une fois, le film contient, certes, beaucoup de scènes de comique absolu mais possède également des scènes complètement BADASS (qu’on ne s’attend pas du tout à voir arriver dans un film d’action comique comme celui-là. Mais bon, je vous l’accorde, y en a pas des masses.)

(Merci à Debbiroro de m’avoir montré ce film ~)

Source : Wikipédia Eng

———————————————————————–

  • Secretly Greatly (2h03) – Jang Cheol Su (2013) avec Kim Soo Hyun, Park Ki Woong et Lee Hyeon Woo

fullsizephoto303210-horz
Affiches du film

Trois espions nord-coréens surentraînés s’infiltrent en Corée du Sud et doivent y vivre sans révéler leur identité en attendant un signal de mission. Cependant, les tensions politiques entre le Nord et le Sud vont tout bouleverser.

Contexte : Le film a commencé le 17 octobre 2012 et s’est terminé le 8 mars 2013.

Il est basé sur un webcomic  »Covertness » écrit par Hun et publié entre le 30 juin 2010 et le 4 mai 2011 sur Daum.

15_SecretlyGreatly(Hun)

Le premier jour de sa diffusion, il bat le record de tickets vendus en un jour d’ouverture pour un film coréen avec 498, 282 tickets, surpassant le record établi avec 450,000 tickets par The Host en 2006.

Le second jour de sa diffusion, le 6 juin 2013, le film bat le record de ventes de billets en un seul jour pour un film coréen avec le nombre de 919, 036 tickets, surpassant The Thieves (759, 590 tickets.) (Le record est détenu par le film américain Transformers 3 avec 956, 500 tickets.)

Mais le film a battu d’autres records : le plus gros week-end d’ouverture (3 491 294 spectateurs, battant Transformers : La Face Cachée de la Lune avec 3 356 316 spectateurs en 2011), la plus grande recette brute pour un film basé sur un webtoon (battant Moss avec 3 408 144 tickets en 2010) et le film le plus rapide à atteindre 1 million (36 heures après sa diffusion), 2 millions (72 heures après sa diffusion), 3 millions (5 jours après sa diffusion) et 4 millions (8 jours après sa diffusion) en termes d’audience.

Il atteint 5 millions de spectateurs 12 jours après sa diffusion.

En 19 jours, il devient la 4e plus grosse recette brute de 2013 dans le pays, derrière Miracle in Cell No.7 (12,32 millions), Iron Man 3 (8,99 millions) et The Berlin File (7,16 millions), avec 6.69 millions d’audience.

On pense que ce succès est dû à un large pourcentage de public adolescent.

Le film a été diffusé également dans beaucoup de pays en Asie et en Amérique du Nord.

Il a été la pièce centrale de la présentation des 12th New York Asian Film Festival, le 11 juillet 2003.

Le film a aussi été diffusé lors des 17th Puchon International Fantastic Film Festival.

En Europe, il a été inclus dans la section de programmation Signals : Comment survivre du 43th International Film Festival Rotterdam du 22 janvier au 2 février 2014.

Récompenses :

17th Puchon International Fantastic Film Festival

  • Men’s Fantasia Award : Kim Soo Hyun

  • NH Nonghyup Citizen’s Choice Award : Secretly Greatly

→ 50th Grand Bell Awards

  • Meilleur Nouvel Acteur : Kim Soo Hyun

→ 50th Baeksang Arts Awards

  • Meilleur Nouvel Acteur (Film) : Kim Soo Hyun

  • Acteur le plus Populaire (Film) : Kim Soo Hyun

 

Avis : Je trouvais bien de mettre ce film en troisième (même si cette liste n’est pas un top des meilleurs films) parce qu’il fait, en quelque sorte, la synthèse des deux précédents. En effet, la première partie du film est plutôt comique, tandis que la deuxième est assez larmoyante et le film arrive bien à créer cette balance des émotions.

Décidément, je n’ai vraiment rien à dire sur le jeu d’acteurs… En même temps, tout le monde connaît Kim Soo Hyun et Lee Hyun Woo, ce sont évidemment de bons acteurs. Tous les personnages du film le sont d’ailleurs, autant les personnages principaux que les secondaires, voire anecdotiques. Même les gamins jouent bien !

Donc je vous conseille vraiment ce film, autant pour voir le décalage entre comique ridicule et scènes ultra badass ! Parce que les espions, c’est classe~ (Ah oui, autre argument : il y a un peu de bromance ~)

Sources : Nautiljon , IMDB , Wikipédia Eng

———————————————————————-

  • No Breathing (1h58)– Jo Yong Seon (2013) avec Lee Jong Suk, Seo In Guk et Kwon Yuri

no_breathing_1841-horz
Affiches du film

Ce film se passe dans le monde de la natation. Wu Sang, nageur national réputé se voit obligé de retourner à l’école pour se faire oublier à la suite d’une bagarre.

Won Il, fils d’un célèbre nageur, vit dans son ombre. C’est un élève médiocre, qui n’a aucune ambition dans la vie. Renvoyé de son école, il intègre par chance une école spécialisée dans la natation.

Contexte : Pour un événement promotionnel en Corée du Sud, les vrais maillots portés par les deux personnages principaux ont été offerts comme prix. Le slogan de cet événement était  »100% vrai parfum » (Je ne sais pas vous mais perso, je trouve ça pas très ragoutant. J’espère qu’ils ont été lavés.)

Le tournage du film a débuté le 19 mai 2013. Un des lieux de tournage était Davao, dans les Philippines.

pearl-horz

Le jour de sa diffusion, le 30 octobre 2013, le film a atteint 44,707 tickets et s’est placé 4e dans le box-office coréen. Il a vendu un total de 451,669 tickets durant la période de sa diffusion et a engendré un total de 2 781 101 dollars.

Le film a été diffusé dans le mois de Décembre 2013 à Singapour, Hong Kong, Taïwan et au Vietnam.

Carte SG

Récompense :

→ Baek Sang Film

  • Actrice la Plus Populaire : Kwon Yuri

Avis : Non, ce film n’est pas du tout du fan service ~ Non, on ne voit pas In Guk et Jong Suk 90% du film torse nu ~. Non vraiment, outre ces arguments promotionnels non négligeables, ce film est vraiment cool. Je ne vous cache pas que l’histoire de rivalité/amitié qui va se finir sur une compétition n’est pas originale mais c’est sympa à regarder. Les relations entre les différents personnages, que ce soit les principaux ou les secondaires sont bien faîtes et on s’y attache.

Donc voilà, un bon petit film pour pas se prendre la tête (à part sur la fin) et pour mater, admirer un bon jeu d’acteurs.

(Merci encore à Debbiroro pour m’avoir montré ce film~)

Sources : Nautiljon , IMDB , Wikipédia Eng

————————————————————————-

  • 200 Pounds Beauty (2h00) – Kim Yong Hwa (2006) avec Kim Ah Jung, Kim Hyeon Suk, Seong Dong Il, Ju Jin Mo…

200_pounds_beauty_125-horz
Affiches du film

C’est l’histoire d’Hanna, une jeune femme obèse dotée d’une voix remarquable mais à cause de son poids, elle est réduite à être la doublure vocale d’une chanteuse sans talent mais qui possède le physique  »réglementaire » coréen. Comble du destin, Hanna est amoureuse de son patron, qui ne la remarque pas.

Mais un jour, Hanna décide de faire appel à la chirurgie esthétique pour changer sa vie.

Contexte : Ce film est basé un manga japonais  »Kanna’s Big Success ! » écrit par Yumiko Suzuki.

Le film a été un succès critique et commercial. Il est devenu la 3e meilleur vente coréenne de 2009 avec environ 6,619 millions de spectateurs, ce qui a amené environ 42 millions dollars.

Récompenses :

→ 2007 Chunsa Film Art Awards

  • Meilleur Actrice : Kim Ah Jung

  • Meilleur Photographie : Park Hyun Cheol

  • Meilleur Montage : Park Gok Ji

  • Prix de la Technique : Lee Seung Chul (Son)

→ 2007 Grand Bell Awards

  • Meilleur Actrice : Kim Ah Jung

  • Meilleur Photographie : Park Hyun Cheol

  • Meilleure Musique : Lee Jae Hak

→ 2007 Korea Movie Star Awards

  • Meilleure Nouvelle Actrice : Kim Ah Jung

  • Prix du Meilleur Couple : Kim Ah Jung – Joo Jin Mo

  • Meilleur Apparition Spéciale : Lee Beom Soo

 

Avis : J’ai un avis mitigé sur ce film. D’une part, les quiproquos sont parfois assez lourds et pourraient être désamorcés en une phrase mais non, les personnages les traînent pendant 30 ans (Bon je sais que ça fait partie de l’histoire mais ça a le don de m’énerver). Ensuite, la morale aurait gagnée à être approfondie. Je ne vais pas vous en dire plus au risque de vous spoiler mais avec une intrigue comme ça, sur l’acception de soi et tout, je trouve ça assez succinct. Ensuite, le personnage masculin principal est assez mal développé. Il fait presque figure de figuration et n’existe vraiment qu’au regard que lui porte l’héroïne (il y a un cas similaire dans le drama Flower Boys Next Door mais beaucoup mieux réussi.)

Passons aux points positifs. Outre quelques passages drôles, il y a aussi beaucoup de passages émouvants et d’injustice profonde qui vous feront verser votre petite larme (je l’avoue, l’insensible que je suis a failli ouvrir les vannes.) Ensuite, la musique colle très bien à la situation. Je vous invite à aller écouter la chanson principale qui est une reprise d’une chanson de Blondie,  »Maria », interprétée par l’actrice principale.

Et enfin, à la différence de la morale, les sentiments sont très bien développés et on s’implique beaucoup dans l’histoire (bon peut-être pas ceux du personnage masculin.)

Source : Nautiljon

———————————————————————–

  • A Werewolf Boy  (2h05) – Jo Seong Hee (2012) avec Song Joong Ki, Park Bo Young, Jang Yeong Nam, Kim Hyang Gi, Yu Yeon Seok…

a_werewolf_boy_inter_1692-horz
Affiche internationale / Affiche coréenne

Suite à un étrange appel téléphonique, Kim Suni, une vielle femme vivant aux États-Unis, se rend dans le chalet de son enfance, en Corée du Sud.

Les souvenirs de son enfance et sa rencontre avec un jeune homme très étrange lui reviennent alors en tête.

Contexte : Le réalisateur a écrit pour la première fois le script quand il étudiait à la Korean Academy of Film Arts et ce script a subi sept réécritures avant d’être finalisé.

Le film a été présenté en avant-première au Festival International du Film de Toronto en septembre 2012 ainsi qu’au Festival International du film de Busan en octobre 2012, avant sa sortie le 21 octobre.

Il gravit rapidement les charts du box-office pour devenir le mélodrame coréen ayant eu le plus de succès de tous les temps.

Le film atteint les 1 million de spectateurs après 5 jours, les 2 millions après 9 jours et 3,6 millions en 12 jours. C’est assez rare pour le genre du mélodrame.

Le film a également atteint un nouveau record du box-office le jour du  »Suneung Day », le jour où les terminales passent le bac (pour résumer). Tous les ans, un grand nombre d’étudiants vont au cinéma à la fin des examens mais le score de A Werewolf Boy en un jour est de 341,475 tickets le 8 novembre, surpassant tous les autres films des années précédentes.

Il atteint 5 millions de tickets vendus le 18 novembre, 6 millions le 26 novembre et 7 millions le 16 décembre devenant le 3e plus gros score coréen derrière The Thieves et Masquerade et également la 4e meilleure vente de l’année.

Le film reste onze semaines au box-office jusqu’au 6 janvier 2013 grâce à environ 7 millions de spectateurs coréens (environ 41 millions de dollars)

Le réalisateur a révélé durant une conférence de presse avoir tourné une fin alternative et, au vu de la demande du public, le film est ressorti le 6 décembre 2012 avec cette fin.

Un livre a été publié le 31 octobre 2012 pour coïncider avec la sortie du film.

Récompenses :

→ 2012 Korean Culture and Entertainment Awards

  • Meilleur Acteur Secondaire : Seo Dong Soo

→ 2013 KOFRA Film Awards (Korea Film Reporters Association)

  • Prix Découverte : Jo Sung Hee

→ 2013 Baeksang Arts Awards

  • Meilleur Nouveau Réalisateur : Jo Sung Hee

→ 2013 Mnet 20’s Choice Awards

  • 20’s Movie Star – Female : Park Bo Young

→ 2013 Buil Film Awards / 2013 Grand Bell Awards

  • Meilleure Actrice Secondaire : Jang Young Nam

Avis : J’avais regardé ce film pour également tester ma capacité lacrymogène. Bon, malgré le fait qu’elle n’ait pas été active, le film est vraiment touchant. On s’attache beaucoup aux personnages et on ressent assez bien leurs sentiments. Song Joong Ki est vraiment bon dans le rôle de l’enfant sauvage et on a vraiment envie de lui faire un câlin (et de lui dire d’arrêter de foutre de la nourriture partout.)

Donc voilà, je n’ai pas grand-chose de plus à dire sur ce film, c’est une histoire touchante et vraiment belle à regarder.

Sources : Nautiljon , Wikipédia Eng , Wikipédia Fr

———————————————————————–

  • Twenty  (1h55)– Lee Byeong Heon (2015) avec Kim Woo Bin, Lee Jun Ho et Kang Ha Neul

Affiche coréenne
Affiche coréenne

C’est l’histoire de trois amis qui viennent d’avoir vingt ans. Ils ont des ambitions et des perspectives d’avenir différentes, des visions de l’amour différentes. Suivez l’histoire de ces hommes encore adolescents à qui on demande de grandir.

Contexte : Le film est diffusé en Corée du Sud le 25 mars 2015. Il arrive dans le haut du box-office du week-end avec 1 136 866 spectateurs et engendrant 7,93 millions de dollars. En tout, le film aura rapporté 21,3 millions de dollars avec environ 3 millions de spectateurs.

Le film a été distribué par CJ Enterntainement America dans 25 cinémas en Amérique du Nord, le 17 avril 2015. Il est également diffusé au Japon, à Taïwan, à Hong Kong, à Singapour, en Malaisie et au Vietnam.

Avis : Ce film… est complètement débile. Mais vraiment. Mais il en reste néanmoins vraiment bien. Les situations sont parfois certes clichées mais elles sont bien amenées et s’ancrent bien dans le reste du film. L’histoire vous fera plusieurs fois sortir des  »…. Hein ? » avant de vous faire rire par la suite. Les compétences d’acteurs des trois personnages principaux ne sont plus à prouver et ils rentrent tous les trois très bien dans leurs rôles. Certaines répliques sont mythiques et je ne vous en ferais pas part, histoire de vous en garder la surprise~

Enfin, j’ai un point négatif à soulever à propos d’une scène de bagarre, certes bien réalisée et de manière assez originale, mais assez longuette sur les bords.

Donc si vous voulez voir un film vraiment marrant sans vous prendre la tête, je vous le conseille.

Sources : Wikipédia Eng , IMDB

———————————————————————–

  • Suneung / Pluto (1h47) – Shin Su Won (2013) avec Bang Song Jun, Lee David et Kim Kkot Bi.

Pluto-p2-horz
Affiche coréenne / Affiche française

Une enquête soupçonne un élève de terminale d’avoir assassiné son camarade, meilleur ami et colocataire. Plongez-vous dans l’enfer de l’éducation coréenne.

Contexte : La réalisatrice est une ancienne prof qui  »voulait remettre en question la pertinence [du] système [coréen] en faisant ce film. »

Son précédent film, qui était un court-métrage, a remporté le Grand Prix Canal+ du Meilleur Court-métrage en 2012 pendant le Semaine Internationale de la Critique au Festival de Cannes. Elle en a écrit le scénario, comme pour Suneung.

« Le Suneung est le nom donné à un examen obligatoire pour l’entrée à l’Université. Cet examen établit un classement national et donne accès aux meilleures universités. Ce n’est pas seulement un diplôme, c’est tout un enjeu social qui en découle (mariages, postes rémunérateurs, classe sociale.) Les investissements en termes d’éducation génèrent 2% du PIB de la Corée du Sud. Cet examen est une condition de réussite quasi vitale puisqu’il détermine le futur des élèves mais instaure également un taux de suicide élevé, lié au contexte de compétition extrême qui pèse sur les lycéens. » Crédit Allociné

(Bien loin de notre bac n’est- ce pas?)

Le film est projeté en avant-première au Festival International du Film de Busan en octobre 2012 avant sa sortie, le 23 janvier 2014. Il est nommé au Festival du film asiatique de Deauville en mars 2014 en France, avant d’y être diffusé le 9 avril 2014.

Récompense :

→ Berlinale 2013 :

  • Ours de cristal du meilleur film  »Mention Spéciale » (Jury Jeune génération 14plus) : Shin Su Won.

Avis : Déjà, je vous félicite d’avoir été au bout de ce long article. Et je vous préviens qu’il ne faut pas aller voir ce film si vous avez la banane car vous aurez le moral à zéro ensuite. Le film ne contient pas vraiment de moments drôles, au profit d’une ambiance pesante qui joue le yo-yo.

Le film passe par plusieurs ambiances au fil de son heure 47. C’est d’abord et avant tout une chronique sociale, qui montre le monde impitoyable des lycéens coréens. Mais il passe également par un récit policier, avec enquête et énigme, pour passer également sur du récit d’horreur. Je ne vous parle pas des éléments pour lesquels le film navigue entre ces registres mais ils sont assez facilement identifiables (comme l’une des premières scènes du film par exemple.)

Les personnages sont criants de réalisme si bien que le manichéisme n’est pas présent. A la fin, on ne sait pas si on a aimé ou détesté les protagonistes. L’image est vraiment belle, les couleurs sombres nous mettent encore plus dans cette ambiance de tension/pression surhumaine permanente, qui pourrait être vu comme un écho de celle que subisse vraiment les lycéens coréens.

De plus, si vous avez (comme moi) quelques fois du mal à vous souvenir des prénoms coréens, ceux des deux personnages principaux sont assez simples (Taylor Yu Jin et Kim Joon). Peut-être pour que le film est un rayonnement mondial ?

Nous pouvons aussi voir le point principal du film abordé dans l’affiche. En effet, les escaliers scolaires semblent écraser et presque manger le personnage au centre.

Voilà, j’espère que je vous aurais donné envie de voir ce film qui fait incontestablement parti de mes films préférés.

Une critique plus détaillée et spoilante est disponible : ici

Sources : IMDB , Wikipédia Eng , Wikipédia Fr , Allociné

Et vous, quel est votre film coréen préféré ?

Léa

Un commentaire sur “Petite liste de films coréens

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :