Les tyrans et leurs victimes

Bonjour bonsoir à toutes et à tous !

Aujourd’hui on quitte le pays des Bisounours pour aller faire face à une triste réalité : en Corée, il y a un espèce de phénomène du martyr et de ses tyrans, que je n’ai jamais vu autant qu’en Asie. Beaucoup d’écoles ferment les yeux ou ne peuvent tout simplement rien faire car elles ne sont pas au courant…

Frappés, rackettés, humiliés, mis en laisse par leurs agresseurs, certains ont décidés de se suicider. Cet article est donc un hommage et une grande pensée pour Lim Seungmin, 13 ans, et les 139 autres jeunes, plus jeunes que la plupart d’entre nous, qui se sont retrouvés acculés sans voir d’autre solution que la mort pour arrêter leur souffrance durant l’année 2012.

98514880c94902a0fb35b24ab77078d7

L’école en Corée est organisée différemment de celle en France. Ici, au collège et au lycée, on passe de moins en moins de temps en cours, et on bouge à chaque cours d’une classe à l’autre. L’école, même si elle nous prend une bonne partie de notre temps, n’est pas notre lieu de vie principal. En Corée, les étudiants arrivent à 7h, repartent à 23h, sont dans la même classe toute l’année, décorent leurs tables, leurs casiers, avec des choses qui leur sont chères. Leur classe est une seconde maison. Imaginez que quelqu’un vous veuille du mal à l’école. Bon, c’est compliqué à gérer et douloureux, mais vous avez l’échappatoire de votre chez-vous, où vous passez beaucoup de temps. Là-bas, non seulement vous êtes coincés avec les brutes qui vous veulent du mal toute la journée dans la même salle de classe, mais en plus ils ont accès à vos affaires, à ce qui fait de la salle de classe un endroit un peu plus agréable pour vous. Ils peuvent vous pourrir la vie de 7h à 23h non-stop.

Et encore, là il ne s’agit que d’un groupe de personnes. Imaginez toute une classe ostracisant une personne ? Bienvenue dans le monde du wangtta. La victime est isolée, et les travaux de groupe sont un enfer pour eux. J’ai lu le témoignage de ce professeur qui explique que les autres étudiants refusent de travailler avec Nayeon parce qu’elle est « sale ». La petite vient d’une famille pauvre et ne peut malheureusement pas se payer le luxe qu’on les autres étudiants de se doucher tous les jours. Et même en France, ça arrive. Une de mes amies a vécu cette même situation, alors qu’on dit vivre dans un pays civilisé !

Les psychologues pensent que les élèves ne se voient pas comme des camarades, mais comme des adversaires qu’il faut rabaisser pour être premier. « Ceux qui sont bons dans leurs études se concentrent là-dessus, ce qui le sont moins peuvent martyriser les autres. » Personnellement, je viens de voir le film Imitation Game sur Alan Turing, et la phrase qui m’a particulièrement marquée dans ce film a tout son sens ici : « Sais-tu pourquoi les hommes aiment la violence ? Parce qu’elle leur fait du bien. Les humains trouvent la violence profondément satisfaisante. Mais enlevez la satisfaction, et l’acte devient creux. » (Je vous laisse méditer là-dessus, et surtout voir le film !)

Que fait l’école dans tout ça ? La plupart du temps, pour ne pas entacher la réputation de l’établissement, elle ferme les yeux. La mère de Lim Seungmin, elle-même professeur, expliquait lors d’une interview que l’école de son fils avait fermé les yeux lorsque, cinq mois avant la mort de son fils, une jeune fille de 13 ans s’était donné la mort pour les mêmes raisons que Seungmin.

Le gouvernement coréen a cette fois-ci, contrairement à la génération précédente, décidé de réagir. Plusieurs mesures ont été prises, dont la révision de l’âge minimum de condamnation de 14 à 12 ans. Hyundai Insurances a créé la première assurance « maux sociaux », contre 4 types de problèmes : violence domestique, sexuelle, empoisonnement alimentaire et  harcèlement à l’école. Ces mesures suffiront-elles ?

Le problème vient sûrement de cette compétition, instaurée dès le plus jeune âge, entre les membres d’un même groupe, d’une même classe. Le système asiatique met en exergue la volonté de gagner à tout prix des jeunes, au prix de leur esprit de groupe. Mais qui sommes-nous pour juger ? Pourrions-nous faire mieux, à leur place ? Les choses ont commencé à bouger, et c’est tant mieux. Peut-être qu’un jour tous les coréens pourront aller en cours sans la boule au ventre !

Sur ce, bonne réflexion, bonnes révisions à ceux qui sont en partiels/bac/brevet, et à bientôt !

Alysse xxx

téléchargement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :